Ecoutez Radio Sputnik
    L'océan

    Une immense zone morte asphyxie l'océan Atlantique au large des côtes américaines

    © CC BY 2.0 / antony_mayfield
    Sci-tech
    URL courte
    12446
    S'abonner

    Des scientifiques ont découvert une énorme «zone morte» au large de la côte sud-est des États-Unis dont la superficie peut être comparée à celle de la Slovénie, a annoncé le service de presse de l'Université de Louisiane.

    Une importante «zone morte» a été découverte près du littoral sud-est des États-Unis, a fait savoir l'Université de Louisiane.

    Selon une experte de l'établissement, Nancy Rabalais, l'une des plus grandes zones du genre est située dans le golfe du Mexique et elle a presque triplé au cours de ces dernières années: à l'heure actuelle, sa superficie peut être comparée à celle de la Slovénie ou du Pays de Galles.

    Ces «zones mortes», où l'oxygène a pratiquement disparu, se forment à cause de la pollution de l'eau par des pesticides et des déchets industriels qui, une fois dans les rivières et les régions côtières de la mer, provoquent une prolifération d'algues unicellulaires dont la décomposition prive d'oxygène la plupart des représentants de la faune marine.

    Ces dernières années, les écologistes et les océanologues ont de plus en plus de raisons de suggérer que ces zones mortes augmentent du fait du réchauffement climatique, surtout dans les zones tropicales et équatoriales. À l'heure actuelle, le problème concerne environ 7% des océans et mers de notre planète.

    Lire aussi:

    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Le Pentagone réagit aux menaces turques de fermer la base aérienne d’Incirlik
    Miss Centre-Val de Loire se moque d’elle-même après le détournement viral d’une de ses photos
    Tags:
    pesticides, pollution, réchauffement climatique, golfe du Mexique, États-Unis, Louisiane, Mexique, Pays de Galles, Slovénie, Atlantique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik