Ecoutez Radio Sputnik
    Tir d'une fusée russe Angara-5

    La Russie veut se doter de son propre lanceur spatial à usages multiples

    Press service of Defense Ministry of Russian Federation
    Sci-tech
    URL courte
    2161

    Le constructeur de fusées russes met actuellement au point des lanceurs spatiaux à usages multiples qui prévoient l'utilisation de différents systèmes d'atterrissage pour le premier étage des fusées.

    Le centre spatial Khrounitchev (constructeur des fusées Proton et Angara) présentera dans un mois à l'agence Roskosmos son propre projet d'un lanceur à usages multiples, a annoncé à Sputnik le service de presse du centre.

    «Actuellement, le centre Khrounitchev est en train de mettre au point des systèmes de lanceurs spatiaux aux premiers étages à usage multiple qui prévoient notamment un atterrissage vertical, un atterrissage à l'aide d'un système de parachutes et d'ailes qui équiperont l'étage réutilisable. Les résultats de ce travail doivent être soumis à Roscosmos en juillet», a indiqué un porte-parole du centre.

    Auparavant, il avait été annoncé qu'en 2017, le centre Khrounitchev en commun avec le centre d'études Miassitchev et le Roskosmos avait déjà commencé à mettre au point la fusée légère à usage multiple Angara-1.2.

    Ce n'est pas la première fois que les concepteurs essaient de doter l'Angara d'ailes. Les chercheurs se basent sur des recherches menées au début des années 2000 et en 2011-2013. À l'époque, les résultats de ces recherches n'avaient pas été considérés comme économiquement.

    Lire aussi:

    La Russie s’apprête à fabriquer une fusée spatiale réutilisable
    Face à Elon Musk et SpaceX, Roscosmos annonce la couleur
    La Russie commence la construction de sa nouvelle fusée lourde dernier cri Angara-A5
    Tags:
    lanceur, Centre Khrounitchev, Holding spatial russe Roscosmos
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik