Ecoutez Radio Sputnik
    A guest arrives on May 18, 2016 for the screening of the film Ma'Rosa at the 69th Cannes Film Festival in Cannes, southern France

    Les robots sexuels pourront dire «non» à leurs propriétaires (vidéo)

    © AFP 2019 Loic Venance
    Sci-tech
    URL courte
    181343

    Les robots commencent de plus en plus à ressembler aux humains. Initialement créés pour satisfaire les désirs sexuels de leurs propriétaires, les machines d’amour pourraient bientôt être capables de refuser des avances non désirées parce qu’elles ont… mal à la tête.

    Les nouveaux robots sexuels pourront refuser les avances non désirées si elles ne sont pas d'humeur.

    La nouvelle option du robot sexuel Samantha de dire «non» a été montrée au public dans l'un des principaux villages scientifiques du Royaume-Uni, relatent les médias britanniques.

    Dans un futur proche, vous pourrez faire un câlin à votre «partenaire» automatisée et recevoir une réponse disant qu'elle a mal à la tête. Le robot a des capteurs cachés sous la peau, de sorte qu'elle peut répondre à de l'affection comme une personne réelle. Mais elle a aussi un cerveau électronique révolutionnaire.

    Les parties du corps, ainsi que du visage, de Samantha ressemblent étrangement à ceux de Jennifer Lopez.

    Elle a plusieurs régimes: «famille», «romantique» et «sexe», y compris un niveau «extra cochon» selon ce que vous avez en tête pour la soirée.

    Samantha existe déjà en tant que prototype et devrait bientôt être produite à grande échelle et vendue pour 3.600 livres sterling (près de 4.100 euros).

    Lire aussi:

    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Tags:
    intelligence artificielle, sexualité, robot, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik