Sci-tech
URL courte
Technologies Made in Russia (160)
0 60
S'abonner

Des chercheurs russes ont conçu une plateforme numérique qui permettra de réhabiliter la parole chez les patients qui ont subi un AVC.

Le projet scientifique des linguistes de l'Université fédérale de Sibérie et des spécialistes du Centre fédéral de recherche clinique de Sibérie de l'Agence fédérale biomédicale permet de concevoir une trajectoire individuelle de réhabilitation de la parole en fonction du niveau et du type de trouble verbal.

Le nombre de patients présentant des troubles systémiques d'activité verbale suite à un AVC augmente chaque année. Dans de nombreux cas, une personne qui a subi un AVC perd plus ou moins sa faculté de parler. L'aphasie (difficulté à s'exprimer) est psychologiquement difficile à supporter, aussi bien pour les patients que pour leurs proches.

Les troubles aphasiques nécessitent des cours de réhabilitation réguliers avec un orthophoniste. Toutefois, de nombreux patients vivent dans des régions éloignées, ce qui limite les possibilités de leur faire retrouver la parole.

La plateforme numérique propose une série d'exercices en ligne. Les chercheurs expliquent que lors de la mise au point des exercices, ils tiennent compte de la plupart des facteurs qui influencent la réussite du processus de réhabilitation verbale.

Comme le souligne Anastasia Kolmogorova, responsable de la chaire des langues romanes et de linguistique appliquée à l'Université fédérale de Sibérie, les exercices sont élaborés à partir des observations, par les linguistes, de l'activité verbale des patients ayant différents types de troubles et sur la base des résultats du travail linguistique expérimental préalable avec de tels patients.

«Nous prenons en compte l'impact des conditions contextuelles d'utilisation de l'unité lexicale (sens premier ou second), de ses caractéristiques systémiques linguistiques (fréquence d'utilisation, polysémie) et des paramètres psycholinguistiques (reproduction, âge d'assimilation, complexité objective et subjective) sur la réussite de la réhabilitation de cette unité dans le lexique mental du patient», ajoute-t-elle.

Dans le cadre de la coopération avec les spécialistes du rétablissement des grandes fonctions nerveuses du Centre fédéral de recherche clinique de Sibérie de l'Agence fédérale biomédicale, Olga Nikolskaïa et les docteurs ès sciences médiales Semen Prokopenko et Elena Mojeïko, chercheurs de l'Institut de philologie et de communication linguistique de l'Université fédérale de Sibérie, ont analysé les données obtenues lors de l'observation des particularités d'utilisation des unités linguistiques dans la parole des patients présentant une aphasie de différents niveaux (légère, moyenne, grave). Ils ont également réuni un dossier audio et vidéo d'interactions entre un orthophoniste et un patient atteint d'aphasie pendant les cours de réhabilitation.

D'après Lioudmila Koulikova, directrice de l'Institut de philologie et de communication linguistique de l'Université fédérale de Sibérie, les résultats de ce projet pourraient influencer la méthodologie et les principaux principes de réhabilitation des patients, ainsi que la vision, par les linguistes, du fonctionnement du lexique mental et du système linguistique. «L'attention de la science cognitive est concentrée sur ce problème interdisciplinaire aussi bien en Russie qu'à l'étranger», conclut-elle.

Dossier:
Technologies Made in Russia (160)

Lire aussi:

Le pays vers lequel a fui l’ex roi d’Espagne soupçonné de corruption révélé par la presse espagnole
Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Un habitant de Nice sacrifie un mouton dans sa baignoire pour l’Aïd el-Kebir – vidéo choc
Val-de-Marne: une patrouille tombe sur 13 kg de cannabis, de la cocaïne et 56.000 euros
Tags:
accident vasculaire cérébral (AVC), linguistique, Sibérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook