Ecoutez Radio Sputnik
    Un scientifique

    Des scientifiques russes démontrent la toxicité des nanoparticules d’argent

    © Sputnik .
    Sci-tech
    URL courte
    541
    S'abonner

    Les chercheurs de de l’Université nationale de science et de technologie MISiS et leurs confrères de l’Académie des sciences de Russie ont prouvé ensemble la haute toxicité des nanoparticules d’argent par une expérience sur des embryons de poissons-zèbres (danio rerio).

    Les résultats de l'étude ont été publiés par la revue Journal of Hazardous Materials.

    Comme l'argent fait partie des métaux lourds, il manifeste des caractéristiques toxiques en cas de présence excessive dans l'organisme. En même temps, les capacités désinfectantes de l'argent sont connues depuis l'Antiquité. Les études actuelles portent sur les nanoparticules d'argent dont l'utilisation dans les produits commercialisés s'élargit d'année en année. Cette progression pousse les consommateurs à réfléchir à leur innocuité et les scientifiques à estimer les risques et les conséquences écologiques éventuelles liés à leur utilisation, et notamment à se pencher sur l'influence des caractéristiques des nanoparticules sur différents organismes.

    Poissons-zèbres (danio rerio)
    © Photo. NUST MISiS
    Poissons-zèbres (danio rerio)

    L'étude mentionnée fait partie d'un grand projet, dans le cadre duquel les chercheurs élaborent des modèles de toxicité des nanoparticules. Ces derniers permettent de définir d'avance la toxicité des nouveaux nanomatériaux.

    «Nous avons étudié l'effet toxique de deux types de nanoparticules d'argent: sphériques et plates, explique Natalia Abramenko, coauteure des travaux. L'expérience a porté sur des embryons de poissons-zèbres (danio rerio). Nous avons analysé quatre groupes d'œufs: ceux influencés par les deux types de nanoparticules d'argent, celui affecté par les ions d'argent et celui de contrôle».

    Les scientifiques ont ajouté une solution de nanoparticules d'argent (eau + nanoparticules) à l'environnement d'incubation (solution saline nécessaire pour le développement des œufs). Ils ont placé les embryons de danio rerio dans ce liquide et observé tous les jours les particularités de leur développement et leurs déviations morphologiques.

    Des scientifiques russes démontrent la toxicité des nanoparticules d’argent
    © Photo. NUST MISiS

    Selon les auteurs de l'étude, les deux types de nanoparticules se sont avérés très toxiques en comparaison avec les ions d'argent (AgNO3). Qui plus est, les particules plates sont plus nocives que leurs homologues sphériques.

    «Les études précédentes expliquaient la toxicité des nanoparticules d'argent par la présence des ions d'argent créés par une dilution partielle des nanoparticules. Nos résultats montrent pourtant que la toxicité du nano-argent est directement liée à la présence des nanoparticules dans les échantillons», explique Natalia Abramenko.

    Les données obtenues par les chercheurs élargissent les connaissances actuelles de l'influence des caractéristiques des nanoparticules sur leur toxicité. Selon les scientifiques, on peut les utiliser non seulement pour estimer les risques de l'intégration des nanomatériaux, mais aussi pour créer les nanoparticules les moins offensives possible.

    Lire aussi:

    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    La France va expérimenter dès 2020 une «monnaie centrale digitale»
    Premières dégradations à Paris en marge de la manifestation du 5 décembre - images
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik