Ecoutez Radio Sputnik
    Modèle d'une molécule d'ADN

    On est de plus en plus proche de la vie éternelle? Une découverte scientifique surprenante

    © Sputnik . A. Solomonov
    Sci-tech
    URL courte
    13236

    Une technologie unique qui est en mesure de lancer le mécanisme de régénération des cellules et même de l’ADN a été découverte par des scientifiques. Capable de lutter contre absolument toutes les maladies, ne permettrait-elle pas à l’humanité de percer enfin le secret de l’immortalité?

    Un groupe de chercheurs de l'Université USC Dornsife College of Letters, Arts and Sciences, en Californie, a découvert un moyen pour stimuler le processus d'autorégénération de l'ADN, selon les résultats d'une étude publiée sur le site Technology. Ils sont convaincus que la science contemporaine est capable de guérir même les maladies les plus compliquées, qu'elles soient infectieuses ou oncologiques.

    Après avoir effectué des expériences sur des rats, les chercheurs ont établi qu'à l'aide des instruments pour la modification du génome CRISPR-Cas9 il était possible de rétablir l'activité des myosines, protéines construisant un «pont» temporaire entre les parties endommagées de l'ADN. Les scientifiques estiment que c'est notamment la myosine qui fait fonction d'«ambulance» et régénère d'une manière efficace les brins de l'ADN.

    D'après les chercheurs, des dommages causés à l'ADN offrent aux agents viraux infectieux la possibilité de s'infiltrer dans la structure des gènes et de les modifier en provoquant la désactivation des mécanismes de défense de l'organisme. Une fois que les essais cliniques de cette méthode auront été réalisés, on pourra oublier cette particularité inconvenante de notre organisme. Il deviendra ainsi résistant à plusieurs maladies, ce qui permettra de prolonger le cycle vital habituel de l'organisme humain jusqu'à 130-150 ans.

    Lire aussi:

    Dans quel but la Chine modifie-t-elle l’ADN humain?
    Vers la modification massive d’ADN humains en Chine
    Exploit: l’ADN de bactéries utilisé comme une clé USB pour enregistrer une vidéo
    Tags:
    maladie, ADN
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik