Sci-tech
URL courte
3575
S'abonner

La fin du mois de juillet sera plus riche en événements célestes que jamais. Le ciel réserve à l’humanité une véritable parade de phénomènes astronomiques, dont certains se dérouleront concomitamment et d’autres s’enchaîneront laissant les hommes bouche bée.

À la fin du mois de juillet, l'humanité sera témoin d'une série de phénomènes astronomiques réservée par des corps célestes.

En premier lieu, il s'agit d'une coïncidence de deux phénomènes, à savoir d'une éclipse totale de Lune, la plus longue depuis le début du XXIe siècle, et de l'opposition périhélique de Mars, qui ne se produit qu'une fois tous les 15 ou 17 ans.

Des spécialistes du Planétarium à Moscou indiquent que la Terre et Mars seront au plus près l'une de l'autre de sorte qu'il sera possible d'observer dans les moindres détails le paysage de la Planète rouge.

D'après eux, outre ces deux phénomènes, le ciel accueillera encore plusieurs autres. Ainsi, le 6 juillet, la Terre sera éloignée du Soleil à une distance maximale, c'est-à-dire à 152.092.566 kilomètres. Le 13 juillet, l'éclipse partielle de Soleil ne sera visible que dans l'hémisphère sud.

Ensuite, à la fin du mois de juillet se produiront une pluie d'étoiles filantes estivale et une pluie de météores Delta aquarides du Sud qui atteindra son maximum les 29-30 juillet et qui promet à ses observateurs jusqu'à 16 météores par heure.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Couvre-feu à 21h: le bois de Boulogne, un no man’s land – vidéo
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Tags:
planète, étoile, Terre, Lune, Mars
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook