Ecoutez Radio Sputnik
    La forme la plus agressive du cancer du sein vaincu à l’aide de l’immunothérapie

    Le métier le plus «prédisposé» aux risques de cancer désigné

    © AP Photo / Stephan Savoia
    Sci-tech
    URL courte
    230

    Les agents de bord ont plus de risques de développer plusieurs types de cancer que les personnes d'autres professions. Ce sont les spécialistes de l'École de santé publique de l'Université d’Harvard qui sont arrivés à cette conclusion.

    Les stewards et les hôtesses de l'air sont les plus exposés aux risques de développement du cancer par rapport aux employés d'autres métiers, selon une nouvelle étude des spécialistes de l'École de santé publique de l'Université d'Harvard publiée dans la revue Environmental Health.

    Les scientifiques ont comparé l'état de santé de plus de cinq mille stewards et hôtesses de l'air avec celui de près de trois mille hommes et femmes ayant un statut économique similaire. Il a été constaté que les risques de développement du cancer du sein, de l'utérus, du tractus gastro-intestinal, de la thyroïde et d'autres types sont plus élevés chez les représentants des premiers.

    Par exemple, dans le cas du cancer du sein chez les stewards et les hôtesses de l'air, le taux d'incidence est de 3,4% tandis qu'il est de 2,3% chez les personnes comparées. Chez les hôtesses de l'air sans enfant, tout comme pour les femmes qui ont plusieurs enfants, le risque de cancer du sein augmente avec l'allongement de la durée du service.

    À l'École de santé publique, ces résultats s'expliquent par les caractéristiques professionnelles des stewards et des hôtesses de l'air, qui sont particulièrement exposés aux rayonnements ionisants à haute altitude. Un autre facteur de risque est l'échec des rythmes circadiens dû à un emploi du temps variable.

    Les auteurs soulignent qu'aux États-Unis, le risque pour les équipages est plus élevé qu'en Europe.

    Selon l'un des auteurs de l'étude, les résultats sont «stupéfiants», étant donné que parmi la population étudiée, il y avait peu de fumeurs et de personnes en surpoids.

    Les auteurs notent également que les stewards et les hôtesses de l'air peuvent prendre certaines mesures pour réduire les risques, en se protégeant par exemple des rayons ultraviolets avec une crème spéciale, en dormant suffisamment pendant le week-end, en mangeant sainement et en faisant du sport.

    Lire aussi:

    Des belles hôtesses de l’air tout autour du globe
    Les jolies filles du ciel: les hôtesses de l’air célèbrent leur fête professionnelle
    Comment le personnel de bord est formé à faire face aux fauteurs de troubles
    Tags:
    étude, hôtesse de l’air, cancer, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik