Ecoutez Radio Sputnik
    Une abeille

    Les causes de la disparition progressive des abeilles dévoilées

    © AFP 2018 dpa /Arne Dedert
    Sci-tech
    URL courte
    48660

    Des scientifiques américains ont obtenu une nouvelle preuve de l'effet dévastateur du réchauffement climatique sur les abeilles. Selon un article publié par Functional Ecology, il se peut que dans quelques années à peine, ces insectes disparaissent de tous les continents.

    La surchauffe des ruches suite au réchauffement climatique entraînera une disparition massive d'abeilles sur tous les continents au cours de ces prochaines années, affirment des écologistes dans un article publié par Functional Ecology.

    «Si les températures sur Terre montent aussi fortement que le prédisent les climatologues, les abeilles se retrouveront à la limite de leurs forces physiologiques et au seuil de l'extinction, notamment dans les régions les plus chaudes de leur aire de répartition», a déclaré Paul CaraDonna, de l'université Northwestern à Evanston.

    Pour juger du rôle du climat dans ces processus, les scientifiques ont taillé dans le bois plusieurs mini-ruches pour les installer dans une région montagneuse aride de l'Arizona où les dernières colonies d'abeilles Osmia sont en train de disparaître. Pour savoir ce qui se passera si la température à l'intérieur augmente, ils ont peint une partie des ruches en blanc et l'autre en noir, y augmentant ainsi la température de plusieurs degrés.

    Résultat: les insectes qui habitaient les ruches noires ont presque complètement disparu, tandis que les autres allaient très bien. Les scientifiques ont établi que dans les ruches surchauffées, les abeilles ne pouvaient pas passer l'hivernage correctement et épuisaient leurs réserves adipeuses, ressortant au printemps affaiblies.

    Ces dernières années, les scientifiques constatent une brusque réduction du nombre d'abeilles domestiques et sauvages sur tous les continents. Au cours des cinq à dix dernières années, les populations d'abeilles sauvages ont connu un déclin de 25% à 30% et celles d'abeilles domestiques se sont réduites de moitié dans la seule année 2015.

    Les raisons principales de ce phénomène sont le réchauffement climatique, le varroa, cette espèce d'acariens parasites qui diffuse notamment le virus des ailes déformées (DWV), les pesticides et le mystérieux syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles (CCD) qui fait que, subitement, les abeilles domestiques ne rentrent pas dans leur ruche.

    Pour le moment, la situation n'est pas critique, mais elle risque de le devenir ces prochaines années, lorsque les températures des «ruches noires» deviendront une norme pour la planète.

    Tags:
    chercheurs, pesticides, ruches, réchauffement climatique, disparition, abeilles, Arizona, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik