Ecoutez Radio Sputnik
    Un moustique

    Bill Gates investit 4 millions de dollars dans la mise au point de moustiques assassins

    © Sputnik . Oleg Lastochkin
    Sci-tech
    URL courte
    7712

    Le fondateur de Microsoft souhaite créer des moustiques génétiquement modifiés qui réduiront la population de ces insectes afin de lutter contre la propagation du paludisme. L’idée est cependant critiquée par des défenseurs de l’environnement.

    Le fondateur de Microsoft et l'une des plus riches personnes du monde, Bill Gates, a investi quatre millions de dollars dans un projet de création de moustiques meurtriers, relate New York Post. Mais cela devrait être une bonne nouvelle pour les humains, car les moustiques sont censés se détruire les uns les autres par le biais de leur sexualité.

    C'est une tentative audacieuse pour lutter contre le paludisme, une maladie mortelle généralement transmise par la piqûre de moustiques infectés.

    Gates utilisera les fonds de sa propre organisation caritative, la Fondation Bill et Melinda Gates, pour éradiquer le paludisme «en une génération».

    L'idée consiste à créer des moustiques mâles génétiquement modifiés qui s'accouplent avec leurs femelles dans la nature.

    Comme seules les moustiques femelles piquent, la nouvelle armée de Gates formée de moustiques mâles génétiquement modifiés serait sans danger pour les humains.
    Lorsqu'ensuite les femelles accoucheront, leur progéniture mourra avant l'âge adulte grâce au gène modifié qui leur sera transmis par les mâles.

    Les moustiques commencent à piquer les gens seulement une fois qu'ils sont adultes, donc avec le temps, le danger des moustiques femelles suceuses de sang pourrait être éradiqué, et avec lui la propagation du paludisme à travers les piqûres de ces insectes.

    Les moustiques assassins sont développés par une société britannique appelée Oxitec, qui a déjà créé des moustiques génétiquement modifiés pour traiter le virus Zika. Dans certaines régions, les populations sauvages de moustiques porteurs du Zika ont été réduites de 90%.

    Les moustiques tueur d'Oxitec devraient être prêts pour les essais d'ici la fin de 2020.

    Cependant, tout le monde n'est pas satisfait par la possibilité que des moustiques génétiquement modifiés soient utilisés pour mettre prématurément fin à leur progéniture. Le travail d'Oxitec a notamment été fortement critiqué par Friends of the Earth, une organisation caritative dédiée à la protection de l'environnement.

    Lire aussi:

    «Tu ne m’auras pas!»: comment éviter les piqures de moustiques
    Évitez d’informer Twitter de votre haine pour… les moustiques
    Vers un vaccin anti-paludisme?
    Tags:
    moustiques, paludisme, science, santé, Bill Gates
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik