Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme

    Ce son provoque un «orgasme cérébral», selon des chercheurs (vidéo)

    CC BY 2.0 / Gabriel S. Delgado C. / Lust: Sensaciones
    Sci-tech
    URL courte
    19723

    Des chercheurs ont étudié l’impact des vidéos ASMR sur le cerveau humain et sont parvenus à la conclusion qu’elles peuvent en fait provoquer un «orgasme cérébral». Ils ont même déterminé le son le plus susceptible d’engendrer un tel effet.

    Les vidéos ASMR (acronyme pour «Autonomous Sensory Meridian Response» soit «réponse automatique des méridiens sensoriels», ndlr), qui sont déjà au moins 13 millions sur YouTube, sont susceptibles de provoquer un «orgasme cérébral» et d'améliorer en général votre humeur, ont constaté les chercheurs de l'Université de Sheffield dans le Yorkshire du Sud, relate le tabloïde The Mirror.

    Les chercheurs ont également déterminé quel type d'ASMR était le plus susceptible de provoquer une telle sensation. D'après eux, c'est une vidéo montrant une femme en train de lécher légèrement un microphone.

    Un exemple d'ASMR

    D'après les scientifiques, ces vidéos pourraient également avoir des effets bénéfiques à long terme sur la santé, comme la réduction du niveau de stress ou d'anxiété.

    «Les ASMR sont peu présentes dans les recherches scientifiques, c'est pourquoi nous voulions examiner si regarder des vidéos ASMR pouvait provoquer des sentiments de relaxation et des changements quelconques à l'échelle du corps, comme par exemple une baisse de la fréquence cardiaque», a expliqué le psychologue Giulia Poerio, chargé des recherches.

    Le Dr. Poerio et son équipe ont d'abord étudié l'impact de l'ASMR sur le cerveau humain en demandant aux participants de regarder deux vidéos ASMR différentes.

    La moitié des 112 participants qui ont participé à l'étude ont affirmé avoir éprouvé un «orgasme cérébral», alors que l'autre moitié n'a constaté aucun changement.

    Les chercheurs ont en outre démontré que les fréquences cardiaques de ceux qui «se sentaient influencés par les ASMR» avaient baissé en moyenne de 3,14 battements par minute en comparaison avec que ceux qui étaient immunisés contre la sensation.

    Les scientifiques envisagent de continuer leurs recherches pour en savoir plus sur le phénomène.

    Lire aussi:

    Six énigmes que la science est toujours incapable de résoudre
    GoPro révèle les meilleures vidéos de l’année 2017
    Notre santé mentale dépendrait… de la vitesse de notre connexion Internet
    Tags:
    orgasme, sexe, amour, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik