Sci-tech
URL courte
8111
S'abonner

Des scientifiques britanniques ont défini les gênes associés à la solitude. Ils ont mené une expérience scientifique afin de vérifier leur hypothèse. Du coup, ils ont découvert des domaines de gènes associés à l’alcool, au sport, à la religion et à la solitude, ainsi qu’un lien entre la solitude et l’obésité.

Une équipe de scientifiques britanniques de l'université de Cambridge a trouvé 15 domaines de gènes associés à la solitude. Ils ont révélé que les mêmes domaines pouvaient évoquer des sentiments de solitude, ainsi que mener à l'obésité. De ce fait, les scientifiques conseillent de résoudre ces problèmes en parallèle.

Les chercheurs ont fondé leurs hypothèses sur une étude complexe et à long-terme menée par la UK Biobank, couvrant un million et demi de personnes.

En triant les participants par leurs préférences, les scientifiques ont également défini 13 domaines de gènes associés à l'alcool, six domaines associés au sport et 18 domaines de gènes liés à la religion.

Par contre, les scientifiques soulignent que seulement 4 à 5% de nos aptitudes sont transmises génétiquement.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Un policier brûlé au 2e degré dans le 94 après que des assaillants ont posé un mortier dans sa voiture - vidéo
Tags:
ADN, gènes, obésité, solitude, étude, chercheurs, science, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook