Ecoutez Radio Sputnik
    l'ADN

    Désormais prouvé: la solitude, une histoire de gènes

    CC0 / qimono
    Sci-tech
    URL courte
    8111

    Des scientifiques britanniques ont défini les gênes associés à la solitude. Ils ont mené une expérience scientifique afin de vérifier leur hypothèse. Du coup, ils ont découvert des domaines de gènes associés à l’alcool, au sport, à la religion et à la solitude, ainsi qu’un lien entre la solitude et l’obésité.

    Une équipe de scientifiques britanniques de l'université de Cambridge a trouvé 15 domaines de gènes associés à la solitude. Ils ont révélé que les mêmes domaines pouvaient évoquer des sentiments de solitude, ainsi que mener à l'obésité. De ce fait, les scientifiques conseillent de résoudre ces problèmes en parallèle.

    Les chercheurs ont fondé leurs hypothèses sur une étude complexe et à long-terme menée par la UK Biobank, couvrant un million et demi de personnes.

    En triant les participants par leurs préférences, les scientifiques ont également défini 13 domaines de gènes associés à l'alcool, six domaines associés au sport et 18 domaines de gènes liés à la religion.

    Par contre, les scientifiques soulignent que seulement 4 à 5% de nos aptitudes sont transmises génétiquement.

    Lire aussi:

    Solitude: avantages ignorés ou maladie qui tue en silence?
    La solitude tue: ce mécanisme meurtrier expliqué par la science
    La solitude tue à petit feu, affirment des chercheurs
    Tags:
    ADN, gènes, obésité, solitude, étude, chercheurs, science, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik