Ecoutez Radio Sputnik
    Une momie

    Une momie à deux têtes au passé macabre agite la Turquie (photos)

    © Sputnik . Maria Rogovaya
    Sci-tech
    URL courte
    193

    Une ancienne momie égyptienne à deux têtes, abritant le corps d’une enfant et celui d’un crocodile, a été photographiée pour la première fois le 6 juillet, soit plus d'un siècle après son «bannissement» ordonné par le sultan ottoman Abdülhamid II.

    Des responsables turcs ont récemment accordé au quotidien Hürriyet le permis de filmer la seule momie conservée au palais de Topkapi à Istanbul.

    En dépit de son apparence inhabituelle et de son histoire intéressante, la momie de Topkapı a longtemps été conservée loin des yeux du public, contrairement à six autres momies du Musée archéologique d'Istanbul etqui s'avèrent être des personnages historiques relativement plus importants, comme le roi Sidon Tabnit.

    Selon des experts turcs interviewés par le quotidien, la momie de Topkapı comprend la tête d'une ancienne princesse égyptienne non identifiée et la tête et le corps d'un crocodile du Nil.

    D'après la légende la plus répandue, la princesse égyptienne fut tuée par un crocodile au bord du Nil et les dirigeants de l'époque décidèrent de combiner les deux corps, persuadés que la fille ressusciterait dans l'au-delà comme un crocodile.

    La momie fut amenée d'Egypte en Turquie sous le règne du sultan ottoman Abdelaziz au milieu des années 1800. Elle fut conservée au Palais Yıldız à Istanbul, qui était alors la résidence officielle du sultan, jusqu'à ce qu'Abdülhamid II l'ait «bannie» à l'ancien palais de Topkapı.

    Selon l'historien turc İbrahim Hakkı Konyalı, les habitants du palais de Yıldız eurent une peur bleue une nuit quand ils entendirent de fortes explosions venant du dépôt de sucre du complexe et trouvèrent la tête du crocodile sur les sacs.

    C'était simplement une blague faite par le serviteur du palais Hacı Süleyman, qui voulait se venger du fabricant de bonbons royal qui avait refusé ses demandes, poursuit l'historien.

    Lors de la nuit de panique au palais, Hacı Süleyman dit à tout le monde qu'il pouvait se débarrasser de la momie, seulement si on lui donnait les bonbons qu'il voulait. L'administration du palais accepta et Hacı Süleyman prit simplement la tête qu'il avait placée sur des sacs de sucre et la remit sur le corps de la momie, qui était conservée dans la chambre froide.

    Hacı Süleyman obtint les bonbons qu'il voulait et la momie fut envoyée en «exil» par le sultan pour soulager les résidents du palais, d'après l'historien.

    Lire aussi:

    Une nouvelle momie découverte par des archéologues russes en Égypte
    Les momies, victimes inattendues de la guerre au Yémen
    Les plus anciens tatouages complexes ont été retrouvés
    Tags:
    momie, histoire, Palais de Topkapi, Nil Bleu, Turquie, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik