Ecoutez Radio Sputnik
    Diamants

    Ces mines de pierres précieuses qu'on n'explorera jamais

    CC BY 2.0 / Rosana Prada
    Sci-tech
    URL courte
    7181

    Sans quitter leurs laboratoires, uniquement grâce à des calculs et à des expériences, les chercheurs découvrent parfois d'énormes gisements de pierres précieuses, qui sont, hélas, inaccessibles.

    Notre planète recèlerait en ses tréfonds des quadrillions de tonnes de diamants, selon des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Cette audacieuse conclusion se fonde sur les données recueillies lors d'une étude du manteau terrestre à l'aide d'ondes sonores.

    Les scientifiques ont établi que les racines des cratons (structures géologiques qui gisent au-dessus de la plupart des plaques tectoniques) contiennent une matière qui accélère le passage des ondes. Grâce à la modélisation numérique, les chercheurs ont pu conclure que les racines des cratons devaient être constituées à 1 ou 2% de diamants.

    Compte tenu de l'ampleur de ces structures, notre planète pourrait contenir des quadrillions de tonnes de pierres précieuses. Or, il est peu probable que cette nouvelle suscite un élan d'enthousiasme: situés à une profondeur de deux cents kilomètres, les diamants semblent y être enterrés pour l'éternité.

    Toute une planète en diamant

    Il ne s'agit pas des premières réserves de matériaux précieux repéré par des chercheurs «à distance»: en octobre 2012, une équipe franco-américaine d'astronomes a découvert une planète formée en grande partie de diamant située dans la constellation du Cancer à 40 années-lumière de notre système solaire, ce qui équivaut à 378.440.000.000.000 kilomètres.

    Selon les calculs, la précieuse planète, baptisée 55 Cancri-e, est beaucoup plus dense que la Terre avec une masse dix fois supérieure. En plus, les températures à sa surface atteignent 2.148 degrés, ce qui la rend d'autant plus inhospitalière. D'ailleurs, même si vous arriviez un jour à y aller et à en revenir avec votre vaisseau plein de diamants, le voyage vous coûterait plus cher que leur vente.

    Pluies de diamants sur Uranus et Neptune

    En 2017, une étude publiée dans le journal Nature Astronomy proposait un autre moyen facile de devenir riche: grâce à une expérience réalisée en laboratoire, des chercheurs ont démontré qu'il devait pleuvoir des diamants sur Uranus et Neptune.

    Cet étonnant phénomène est dû à la composition similaire des deux planètes qui possèdent un noyau rocheux entouré de plusieurs strates de glace constituées d'hydrogène et de carbone. L'extrême pression atmosphérique à laquelle elles sont soumises ferait «éclater» le lien entre les atomes de carbone et ceux d'hydrogène pour les transformer en diamants, indiquent les chercheurs.

    Une exoplanète qui respire le saphir

    Quant à ceux qui préfèrent les rubis et les saphirs, ils peuvent imaginer un voyage vers l'exoplanète HAT-P-7 b située à plus de 1.050 années-lumière de notre système solaire, dans la constellation du Cygne. Il s'agit d'une géante gazeuse, comme Jupiter, dont la taille est d'environ 500 fois celle de la Terre.

    Sur la base des données fournies par le télescope Kepler, des astronomes américains ont établi que l'exoplanète serait enveloppée d'une atmosphère dans laquelle navigueraient des nuages contenant du corindon, minéral susceptible de prendre la forme de saphir ou de rubis.

    Lire aussi:

    «La réalisation ultime» des tailleurs de diamant russes a trouvé son acheteur
    On a découvert une planète avec l'atmosphère d'une étoile
    Quand les diamants nous révèlent les profondeurs de la Terre
    Tags:
    pierres précieuses, ondes sonores, exoplanète, diamants, télescope spatial Kepler, Massachusetts Institute of Technology (MIT), Jupiter, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik