Ecoutez Radio Sputnik
    dentifrice

    Voici pourquoi votre dentifrice peut être dangereux pour votre santé

    CC0 / PIxabay
    Sci-tech
    URL courte
    3170

    Selon des chercheurs américains, le colorant E171 présent dans les dentifrices, représente un risque sérieux pour la santé, et pour cause: le dioxyde de titane qui se cache derrière cette appellation, pourrait provoquer le diabète de type 2.

    Des chercheurs de l'université du Texas ont révélé que le dioxyde de titane E171, contenu dans les dentifrices et les cosmétiques, constituait un risque pour la santé et pouvait provoquer le diabète de type 2. Leur recherche est publiée dans la revue Chemical Research in Toxicology.

    Utilisé pour donner une jolie teinte blanche aux produits, ce colorant est connu depuis le milieu du XXe siècle, alors que dans les années 1970 sa production est devenue massive. C'est à partir de ce moment, selon les scientifiques, que le nombre de diabètes de type 2 a quadruplé.

    Afin de vérifier leurs suppositions, les chercheurs ont mené des tests sur un groupe de volontaires. Ils ont pris chez 11 personnes des échantillons de tissu pancréatique. Comme résultat, les analyses de huit personnes souffrant d'un diabète de type 2 contenaient du dioxyde de titane, alors que les trois autres étaient en bonne santé et l'additif alimentaire ne figurait pas dans leurs analyses.

    Ainsi, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que le dioxyde de titane peut être l'une des substances capables de provoquer le diabète de type 2.

    Maintenant, les scientifiques veulent tester les résultats de leurs recherches sur de plus grands groupes de personnes.

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Tahhan: «Le message est clair: tôt ou tard, Idlib tombera dans le giron de Damas»
    Tags:
    diabète, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik