Sci-tech
URL courte
0 10
S'abonner

Ceux qui voyagent souvent sur de grandes distances connaissent bien le syndrome du décalage horaire qui se manifeste par de la fatigue et des troubles du sommeil. Néanmoins, des spécialistes de l’Université de Georgetown, au Guyana, ont appris que ce syndrome avait un impact sur l’organisme humain bien plus important qu’on ne le croyait.

Des spécialistes de l'Université de Georgetown, au Guyana, se sont penchés sur l'impact que pourrait avoir le syndrome du décalage horaire sur l'organisme humain, rapporte le quotidien Daily Mail.

Outre des symptômes déjà connus comme une grande fatigue, des troubles du sommeil et un manque de concentration, les spécialistes ont découvert que le décalage horaire perturbait également l'état de macrobiomes, ces bactéries qui résident dans les intestins humains et prennent une part active dans le fonctionnement de l'organisme. Des anomalies dans leur fonctionnement entraînent des troubles dans le système intestinal ainsi que la diminution de l'appétit.

Les chercheurs soulignent que les régimes alimentaire et de sommeil sont étroitement liés, ce qui fait que tous les changements affectent le fonctionnement des bactéries qui participent au processus de digestion.

L'étude indique également que certaines bactéries supportent mal les voyages en avion. Pour minimiser les conséquences provoquées par le syndrome du décalage horaire, les spécialistes conseillent de manger moins pendant le vol mais, et en revanche, de boire beaucoup d'eau en s'adaptant doucement au nouveau régime de sommeil.

Lire aussi:

Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
La Turquie pose un ultimatum à l'armée de Khalifa Haftar
Pourquoi il est dangereux de boire du café pendant la canicule
Tags:
chercheurs, science, santé, sommeil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook