Ecoutez Radio Sputnik
    Albert Einstein

    Tout est relatif? On sait enfin si Albert Einstein avait raison

    © AP Photo /
    Sci-tech
    URL courte
    7206

    Albert Einstein a encore une fois raison: une prédiction de sa théorie de la relativité générale a été testée avec succès aux abords du trou noir supermassif situé au centre de la Voie lactée, notre galaxie.

    Pour la première fois, des observations menées avec le VLT (Very Large Telescope) au Chili ont mis en évidence les effets de la relativité générale sur une étoile passant dans le champ gravitationnel intense de ce trou noir, a annoncé jeudi l'Observatoire européen austral (ESO).

    «Nous avons vérifié une prédiction importante de la théorie de la relativité générale dans l'environnement d'un trou noir, qui est celle du rougissement gravitationnel», a déclaré à l'AFP Guy Perrin, l'un des «pères» de l'instrument Gravity qui a permis d'aboutir à ce résultat, publié jeudi dans Astronomy & Astrophysics.

    «Plus de 100 ans après son article posant les équations de la relativité générale, Einstein montre qu'il a une nouvelle fois raison, dans un laboratoire bien plus sophistiqué que ce qu'il pouvait imaginer», relève l'ESO.

    Un trou noir est un objet tellement dense qu'il empêche toute matière ou lumière de s'échapper. Il est qualifié de supermassif lorsque sa masse va de quelques millions à quelques milliards de masses solaires.

    Le centre de notre galaxie abrite un de ces monstres invisibles, Sagittarius A*, situé à 26 000 années-lumière de la Terre. Sa masse est équivalente à 4 millions de fois celle du Soleil.

    Il est entouré d'un amas d'étoiles qui atteignent des vitesses vertigineuses lorsqu'elles se rapprochent de lui.

    S'appuyant sur Gravity et deux autres instruments du VLT, l'équipe internationale d'astronomes s'est intéressée à l'une de ces étoiles, S2, et l'a observée avant et après son passage au plus près de Sagittarius A* qui a eu lieu le 19 mai.

    L'interféromètre Gravity, dont la conception a pris plus de dix ans, combine la lumière collectée par quatre télescopes du VLT européen installés dans le désert d'Atacama, au Chili. Leur résolution est de 15 fois supérieure à celle des plus grands télescopes optiques.

    Lire aussi:

    Un trou noir gigantesque rend les scientifiques perplexes
    À 9 mld d’années-lumière: des astronomes découvrent l’étoile la plus lointaine à ce jour
    La construction du plus grand télescope du monde est lancée au Chili
    Tags:
    trou noir, science, Albert Einstein, Europe, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik