Ecoutez Radio Sputnik
    La Terre et la Lune

    L'ESA propose aux Européens d'imaginer le Faucon Millenium de l'UE

    CC0 / pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    Elliot Lelievre
    335

    La navette spatiale Discovery vous a fait rêver? Et si vous développiez la prochaine? L'Agence spatiale européenne (ESA) propose à tous les Européens d'imaginer le transport spatial du futur et les auteurs des trois meilleures idées gagneront un voyage à Kourou pour assister au lancement d'Ariane 5.

    L'Agence spatiale européenne (ESA) met à contribution les Européens pour imaginer le transport spatial du futur. Tout le monde peut participer à l'appel à idées: les entreprises, les centres de recherche, les universités, mais aussi les simples citoyens pourront déposer une candidature et espérer voir leur projet se concrétiser.

    Appel à idées pour un nouveau service de transport spatial! C'est votre chance de dire à l'ESA comment nous pouvons vous aider à faire décoller votre idée!

    Tous les dossiers seront étudiés par un panel d'experts de l'ESA et les plus prometteurs seront «invités à réfléchir […] à la façon de donner forme à leur projet» en coopération avec l'agence européenne.

    À l'issue de cet appel à idées, le panel d'experts élira, parmi l'ensemble des propositions soumises, trois «idées exceptionnelles» qui seront publiées dans un communiqué de presse. Les auteurs de ces propositions gagneront un voyage pour trois personnes en Guyane pour visiter les installations du centre spatial de Kourou et assister au lancement d'une fusée Ariane 5.

    Cet appel à idées lancé le 16 juillet a pour objectif d'impliquer la société civile dans l'exploration spatiale et d'encourager «l'innovation ouverte […] pour donner à l'Europe les moyens de relever les défis à venir». À l'heure où le secteur privé révolutionne l'industrie spatiale, l'ESA entend faire des citoyens des pays de l'Union européenne et du Canada une force:

    «Notre secteur est en pleine mutation, et en tant qu'agence spatiale, cela nous force à anticiper. Le moment est venu pour l'ESA de se tourner vers les citoyens de ses États membres afin de recueillir leurs idées et de les associer à la grande aventure européenne du transport spatial», expliquait Jan Wörner, le directeur général de l'ESA, dans un communiqué de presse.

    Afin d'être éligibles, les propositions devront toutefois respecter quelques critères. Le moyen de transport devra impérativement répondre à une logique de long terme et être finançable par le secteur privé sans «financement public durant la phase opérationnelle». Il pourra être destiné à la mise en orbite, aux voyages Terre-Lune, au lancement de satellites légers à bas coût ou à l'acheminement des déchets en orbite sur Terre.

    Les intéressés ont jusqu'au 14 septembre prochain pour soumettre leur projet via le site de l'ESA.

    Lire aussi:

    La Chine veut être la première à construire une base sur la Lune
    Les scientifiques précisent la date de la chute de la station spatiale chinoise
    La nouvelle station orbitale lunaire russo-américaine: l'Europe y travaille déjà
    Tags:
    transports, espace, Discovery, ESA, Union européenne (UE), Kourou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik