Ecoutez Radio Sputnik
    un homme

    Des scientifiques ont trouvé un moyen de dire non à la chute des cheveux

    CC0 / guihrossi
    Sci-tech
    URL courte
    1154

    Arrêter la chute des cheveux est tout à fait possible, affirment des scientifiques américains après avoir mené de multiples recherches dans ce domaine. Ainsi, ils ont élaboré un médicament qui serait efficace non seulement dans le traitement de l’alopécie mais aussi dans celui de certaines maladies comme, par exemple, le psoriasis.

    Des spécialistes américains de l'Université Johns-Hopkins ont prouvé au fil de leurs recherches que la composition synthétiques D-PDMP était capable d'enrayer la chute des cheveux, rapporte le portail Eurekalert.

    Des recherches antérieures avaient montré qu'un régime riche en lipides et en cholestérol augmentait les risques d'alopécie (la maladie qui entraîne l'accélération de la chute des cheveux) et d'inflammations dermiques. D'après les chercheurs américains, le médicament qu'ils ont élaboré ralentit la synthèse des glycolipides, qui font partie de membranes cellulaires. Cet élément est surtout présent dans les kératinocytes qui aident à régulariser la pigmentation de la peau, des cheveux et des yeux.

    Pour étudier comment les anomalies dans le fonctionnement des glycolipides affectent l'organisme, les scientifiques ont modifié génétiquement des souris, en provoquant chez elles le développement de l'athérosclérose. Lorsque les souris ont eu 12 semaines, ils les ont divisés en deux groupes. Le premier groupe a consommé un régime riche en lipides et en cholestérol tandis que l'autre groupe avait une alimentation normale.

    Quelque temps après le début de l'expérience, le premier groupe a connu une accélération de la chute des poils, ainsi que la diminution de leur pigmentation et des perturbations dermiques.

    Au cours de l'expérience, différentes doses de D-PDMP ont été inoculées aux souris du premier groupe. Ceci a permis de diminuer les inflammations sans changer leur régime alimentaire. De plus, les poils ainsi que leur couleur ont commencé à se restaurer.

    Les scientifiques soulignent que leur médicament doit être testé sur les humains. Néanmoins, les résultats de leur expérience permettent d'élaborer des voies dans la lutte contre l'alopécie et les problèmes dermiques comme, par exemple, le psoriasis.

    Lire aussi:

    Le moyen de maintenir sa ligne tout en mangeant au fast food découvert
    Des scientifiques indiquent quel type d’aliments est le plus dangereux pour la santé
    De quelle façon manger moins influe sur l’espérance de vie?
    Tags:
    chercheurs, recherche, santé, science, cheveux
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik