Ecoutez Radio Sputnik
    stress

    Des bienfaits inattendus du stress révélés

    CC0 / WenPhotos
    Sci-tech
    URL courte
    0 11

    Dans une situation de stress, l’individu maîtrise mieux les informations négatives que lorsqu’il est détendu, affirment des spécialistes britanniques.

    Des scientifiques de l'University College de Londres se sont penchés sur la question de l'impact du stress sur l'organisme humain, rapporte la revue Journal of Neuroscience.

    Au cours de leur recherche, ils ont étudié un échantillon de 35 personnes. Les bénévoles ont été divisés en deux groupes. Le premier groupe était invité à résoudre six problèmes mathématiques en 30 secondes et ses membres devaient ensuite faire un exposé sur un sujet inconnu. Dans le même temps, les participants du second groupe étaient appelés à faire des calculs assez simples.

    Par la suite, les spécialistes ont demandé aux bénévoles de se rappeler des situations difficiles de leur vie et de les noter.

    L'expérience a montré que le stress affecte l'esprit critique de l'individu. Ainsi, les personnes calmes assimilent mieux les informations positives tandis que celles qui sont stressées maitrisent mieux les informations négatives auxquelles elles tournent le dos dans la vie quotidienne.

    La deuxième étape de la recherche s'est déroulée dans le Colorado avec la participation de 28 pompiers. Les bénévoles ont été soumis aux mêmes tests que ceux de la première phase.

    Finalement, l'hypothèse des chercheurs selon laquelle un individu maîtrise mieux les informations négatives dans une situation du stress a été confirmée.

    Lire aussi:

    Macron estime que ce n'est pas que lui qui a été sifflé le 14 juillet - vidéo
    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    «Cela ne ressemble pas à une blague»: Zineb El Rhazoui face aux propos d’une humoriste sur la supériorité des Algériens
    Tags:
    stress, recherche, étude, chercheurs, science, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik