Ecoutez Radio Sputnik
    Avion amphibie russe Be-200

    Bateaux volants: ces avions amphibies qui ont battu des records (vidéos)

    © Sputnik . Maksim Blinov
    Sci-tech
    URL courte
    Irina Dmitrieva
    0 81

    Il y a 84 ans, le bureau d’études Beriev, concepteur du célèbre avion amphibie Be-200, était créé en URSS. L’occasion pour Sputnik de se souvenir des hydravions et avions amphibies les plus marquants de tous les temps.

    Il y a quelques années, il aurait semblé que les avions amphibies, plus onéreux à la fabrication et demandant des travaux de maintenance plus complexes, ressemblaient aux dinosaures en voie de disparition à côté des appareils volants capables de se poser sur le sol. Mais la récente création de nouveaux modèles laisse espérer la renaissance de ces bateaux volants. Voici les plus célèbres avions amphibies de tous les temps.

    Le plus gros avion amphibie moderne produit en série

    A l’heure actuelle, le plus gros avion amphibie au monde est chinois. Baptisé AG600 Jiaolong (Dragon d’eau), cet appareil est long de plus de 39,3 m et a une envergure de 39 m. La taille de l’avion créé par le groupe Aviation Industry Corporation of China (AVIC) le rapproche du Boeing 737.

    L’AG600, qui a effectué son premier vol d’une heure le 24 décembre 2017, peut stocker 12 tonnes d’eau en 20 secondes et les larguer sur une surface de 4.000 m2 en une fois. Utilisé pour des missions de sauvetage en mer, l’avion peut transporter jusqu’à 50 passagers. Son autonomie est estimée à 12 heures. 

    L’hydravion à la plus grande envergure 

    L’envergure de l’AG600 chinois est toutefois considérablement plus petite que celle du H-4 Hercules, un hydravion surdimensionné conçu par l’entreprise américaine Hughes Aircraft dans les années 1940 pour transporter les troupes alliées, d'après le site Aéronavale-porteavions.com.

    Le gouvernement américain a débloqué 13 millions de dollars au milliardaire aviateur et passionné d'aéronautique Howard Hughes pour créer cet hydravion surnommé «Oie de sapin» bien qu’il soit fabriqué presque entièrement en bouleau.

    Capable de transporter une charge utile de 60 tonnes, cet appareil de 136 tonnes est considéré comme le plus gros jamais construit bien qu’il n’ait volé qu’une seule fois, en novembre 1947, pendant moins d’une minute, avant d’être exposé à l’Evergreen Aviation&Space Museum à McMinnville, dans l’Oregon, d'après le site Aeronautique.ma.

    Le principal rival du plus gros avion amphibie

    L’AG600 risque d’être détrôné par l’avion amphibie polyvalent russe A-40 Albatros, connu aussi sous le nom de Beriev Be-42, qui est long de 45,7 m, haut de 11 et a une envergure de 42,5 m. 

    Destiné à mener des missions de patrouille maritime et de guerre anti-sous-marine, l’A-40 été conçu par le bureau d’études russe Beriev, qui souffle ce jeudi ses 84 bougies. 

    Cet avion peut décoller même par forte mer avec une houle de plus de 2 m et a un système de propulsion tout à fait original. Il est motorisé par deux réacteurs D-30KPV de 11,7 tonnes de poussée chacun, montés au-dessus du fuselage entre les ailes et la queue, et de deux réacteurs d’appoint RD-60K (placés sous les premiers) qui servent de boosters au décollage.

    La version de l’A-40 destinée aux missions de recherches et de sauvetage, le Be-42 peut embarquer une équipe de sauvetage de 4 à 6 sauveteurs et médecins et transporter 54 survivants.

    En mars 2016, le colonel Guennadi Zagonov, alors commandant de l’aviation embarquée de la flotte de la mer Noire, a déclaré que les avions amphibies Be-12 en service dans la Marine russe seraient remplacés par les A-40 d’ici à 2020. Si ce projet est réalisé, l’A-40 sera le plus gros avion amphibie du monde avec une masse au décollage de 90 tonnes. 

    Cet appareil initialement créé comme un avion amphibie militaire a servi de base pour la création d’un avion amphibie civil plus petit: le Be-200.

    Le seul avion amphibie aux caractéristiques d’un avion conventionnel

    Le Beriev Be-200 bombardier d’eau serait le seul avion amphibie ayant les caractéristiques d’un avion conventionnel. 

    Il peut évoluer depuis une base terrestre ou depuis un plan d'eau, précise le site officiel du bureau d'études Beriev. A la différence de son prototype, l’A-40, le Be-200 n’a pas besoin de réacteurs d’appoint destinés à faciliter son décollage depuis un plan d’eau, ses moteurs principaux sont suffisamment puissants.

    Cet appareil peut être utilisé pour surveiller les zones maritimes, lutter contre les incendies de forêts et transporter des passagers ou du fret. 

    En 2013, les pilotes d’un Be-200 chargé de lutter contre des feux de tourbières dans la région d'Ekaterinbourg, ont réussi à éteindre une maison en flammes, ce qui n’était pas prévu par leur plan de vol, sans toucher les pompiers. La Première chaîne de la télévision russe a consacré un reportage à cette mission.

    Selon les spécialistes, cela a démontré que l’appareil a des performances uniques.

    L’avion amphibie le plus cher au monde

    Le Japon produit l’avion amphibie le plus cher au monde, le ShinMaywa US-2. Le prix de cet appareil quadrimoteur s’élève à 12,5 milliards de yens, soit 156 millions de dollars. Il a été conçu pour le sauvetage en mer et plusieurs de ces avions sont en service dans l’Armée de défense du Japon.

    Ce serait le seul avion au monde dont la configuration de la coque permet un amerrissage jusqu'à 3 m de creux.

    Selon le site ArmyNews.ru, plusieurs pays manifestent leur intérêt pour cet appareil. En 2014, le ShinMaywa US-2 a remporté un appel d’offres indien pour la livraison d’un avion amphibie de recherche et de sauvetage. L’Inde aurait l’intention d’acheter entre 6 et 15 avions de ce type, mais le contrat n’a toujours pas été signé. En janvier 2017, des médias ont annoncé que le prix élevé de l’appareil japonais aurait été le problème principal pour New Delhi. 

    L’avion amphibie qui a marqué la naissance de l’aviation embarquée russe 

    Hydravion Grigorovich M-9
    Hydravion Grigorovich M-9

    L’hydravion à coque triplace M-9, créé par l’ingénieur russe Dmitri Grigorovitch au début du XXe siècle, a été l’un des meilleurs appareils de son époque, doté d’un canon de 37 mm et capable d’emporter jusqu’à 100 kg de bombes, d'après le site Aeronavale-porteavions.com.

    Le 17 juillet 1916, quatre hydravions M-9, qui ont décollé depuis le premier porte-hydravions russe Orlitsa, ont abattu deux des quatre avions allemands pendant un combat aérien. Depuis 1996, le 17 juillet est la Journée de l’aviation embarquée de la Marine russe.

    Lire aussi:

    L’Argentine compte acheter trois hydravions russes Be-200
    Les militaires chinois révèlent les performances de leur amphibie «le plus rapide»(vidéo)
    La Chine teste son avion amphibie, le plus gros au monde (vidéo)
    Tags:
    avions amphibies, hydravion, avions militaires, Grigorovitch M-9 (hydravion), ShinMaywa US-2, Be-12, Be-200, Beriev Be-42, Antonov A-40 (avion-amphibie), H-4 Hercules, avion-amphibie AG600, Journée de l'aviation embarquée de la Marine russe (17 juillet), Beriev Aircraft Company, Hughes Aircraft, AVIC (Aviation Industry Corporation of China), Guénnadi Zagonov, Howard Hughes, Japon, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik