Ecoutez Radio Sputnik
    Une femme

    Des chercheurs dévoilent pourquoi les femmes souffrent plus souvent de migraines

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    260

    Selon les dernières études, l’œstrogène, l’hormone sexuelle femelle primaire, a été considéré comme l’une des raisons expliquant pourquoi les femmes souffrent plus fréquemment de migraines que les hommes. Les chercheurs ont expliqué que les cellules nerveuses devenaient plus actives et sensibles en présence de cette hormone.

    Les femmes ont des migraines plus souvent que les hommes car les cellules nerveuses qui provoquent la douleur deviennent plus actives en présence de l'hormone sexuelle femelle primaire œstrogène, selon les scientifiques qui ont publié un article dans la revue Frontiers in Molecular Biosciences. 

    «Maintenant, nous nous préparons à passer des essais précliniques avec des volontaires qui ne souffrent pas de tels maux de tête. Si ces expériences réussissent, alors nous pourrons presque créer des produits personnalisés pour le traitement de la migraine», a déclaré Antonio Ferrer-Montiel de l'université Miguel-Hernandez, en Espagne.

    En général, les hommes souffrent de migraines environ trois fois moins que les femmes.

    Les dernières études montrent que la prédisposition à la migraine est parfois associée à certains gènes, incluant des séquences de l'ADN qui font réagir l'organisme au froid. Antonio Ferrer-Montiel et ses collègues ont examiné l'influence de diverses substances dans l'organisme des femmes et les hommes dans des quantités inégales, sur l'activité des récepteurs TRPV1 qui s'activent en réponse à un stimulus thermique, hypothétiquement, lié au développement de la migraine.

    Les chercheurs ont remarqué que les migraines de nombreuses femmes s'affaiblissaient ou cessaient pendant les périodes des règles. Cette observation a mené les auteurs de l'article à étudier si l'œstrogène pouvait être lié à l'apparition de la migraine et aux perturbations de l'activité des nerfs trijumeaux qui sont considérés comme des centres de la migraine. Il est apparu que certains récepteurs TRPV1 et les cellules nerveuses réagissant à l'œstrogène se collaient, et en outre une grande partie de ces neurones se trouvait à l'intérieur des nerfs trijumeaux.

    Ces cellules nerveuses deviennent plus actives et sensibles aux signaux extérieurs, si elles se trouvent à l'intérieur d'un environnent enrichi en œstrogène, selon les scientifiques. En conséquence, le dysfonctionnement des cellules ou l'augmentation élevée d'hormone féminine mèneront au développement de la migraine.

    Lire aussi:

    Et si c’était la migraine? Ces indices qui doivent vous inciter à aller voir un médecin
    Pas que la nourriture: Voici quel facteur fait aussi grossir
    Des scientifiques établissent un rapport entre les hernies dorsales et les smartphones
    Tags:
    hommes et femmes, femmes, science, chercheurs, santé, hormones, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik