Ecoutez Radio Sputnik
    Un champ de blé

    Le blé livre enfin ses secrets génétiques à l'issue de 10 ans de recherches

    © Sputnik . Igor Podgorny
    Sci-tech
    URL courte
    365

    La revue Science a publié la séquence des 21 chromosomes du blé qui a pu être établie grâce au travail de 220 scientifiques. Le génome du blé, la céréale la plus cultivée au monde et la nourriture de base d'un tiers de la population de la planète, est cinq fois plus gros que le génome humain et 40 fois plus que celui du riz, a indiqué France Inter.

    La séquence des 21 chromosomes du blé est dévoilée ce vendredi dans la revue Science. Il aura fallu que 220 scientifiques déploient leurs efforts pour décrire le génome du blé, la céréale la plus cultivée au monde, a annoncé France Inter.

    Et il faut dire que ce génome a de quoi étonner. En effet, il est cinq fois plus volumineux que le génome humain et 40 fois plus que celui du riz, avec 107.000 gènes. Il est donc tout à fait logique que le génome du blé tendre — celui qui sert à faire le pain — ait nécessité 10 ans de recherches. Désormais le séquençage est décodé.

    «En termes de séquençage, on se retrouve — pour vous donner une image — avec un puzzle dans lequel 85 % des pièces sont très similaires les unes aux autres. Il est donc très difficile de savoir à quel endroit il faut mettre quelle pièce», a expliqué Étienne Paux, directeur de recherche à l'INRA, cité par France Inter.

    Les chercheurs espèrent que cette découverte pourra accélérer la sélection de variétés de blé qui résisteront aux maladies ou au changement climatique et de variétés qui permettront notamment d'augmenter les rendements.

    «Identifier un gène qui a un intérêt agronomique comme, par exemple, une résistance à une maladie ou une tolérance à la sécheresse, permettra de créer plus facilement des variétés, non plus en 10 ans, comme c'est le cas à l'heure actuelle, mais peut-être en six ou sept ans», a fait remarquer Étienne Paux.

    Ainsi, chaque pays pourra adapter des variétés de blé à son climat.

    Lire aussi:

    WSJ: les producteurs de blé russes dament le pion à leurs concurrents US
    Comment le réchauffement climatique transforme la Russie en superpuissance agricole
    Ce blé russe résistant au froid, écologique, riche en protéines et à haut rendement
    Tags:
    chromosome, chercheurs, réchauffement climatique, sécheresse, génome, blé, Institut national de recherche agronomique (Inra)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik