Sci-tech
URL courte
2120
S'abonner

Des scientifiques sud-coréens ont découvert le moyen de diagnostiquer dès les premiers signes la maladie de Parkinson en analysant les changements de la rétine de l'œil, selon les résultats de la recherche publiés par la revue News Medical.

Selon les résultats de la recherche menée par des scientifiques sud-coréens de l'Université nationale de Séoul, il est possible de diagnostiquer la maladie de Parkinson dès ses prémices, lit-on dans la revue News Medical.

Ainsi, l'équipe en  est venue à la conclusion que pendant la première phase de cette dangereuse maladie, la mort de cellules du cerveau entraînait l'épaississement de la rétine de l'œil.

Les médecins soulignent notamment que c'est la première fois dans l'histoire de la médecine qu'un tel lien entre le cerveau et l'œil est mis en lumière. Cette découverte est entre autres censée permettre de diagnostiquer la maladie de Parkinson à l'aide d'un scanner oculaire ordinaire sans que d'autres examens plus complexes soient nécessaires.

49 personnes d'âge avancé déjà diagnostiquées comme étant atteintes de la maladie de Parkinson mais qui n'avaient pas encore commencé le traitement ont pris part à l'expérience. Ensuite, les données ont été comparées aux résultats de 54 autres personnes âgées n'ayant aucun symptôme de la maladie.

Les chercheurs ajoutent toutefois que pour confirmer les résultats obtenus, d'autres expériences à plus grande échelle sont nécessaires.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
maladie Parkinson, œil, traitement, médecine, science, Séoul, Corée du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook