Ecoutez Radio Sputnik
    La Terre

    Un nouveau cataclysme susceptible d’anéantir la Terre en un instant découvert

    CC BY-SA 2.0 / Lwp Kommunikáció / Ember és aszteroida
    Sci-tech
    URL courte
    7196

    Des chercheurs ont étudié un scénario apocalyptique selon lequel la Terre pourrait être détruite par des ondes gravitationnelles, soit des oscillations de la courbure de l'espace-temps qui se propagent à grande distance de leur point de formation, et sont parvenus à la conclusion que ce serait peu probable, quoique possible.

    D'après les physiciens Frans Pretorius (Université de Princeton, USA) et William E. East (Institut canadien d'astrophysique théorique), certaines ondes gravitationnelles pourraient détruire la Terre, si jamais leur interférence créait un trou noir, relate le portail The Nature World News. Cependant, ce scénario serait peu probable, assurent-ils.

    Les ondes gravitationnelles, qui se propagent dans le tissu élastique de l'espace-temps, sont pour la plupart sphériques et se déplacent vers l'extérieur de la même manière que les ondes dans un étang, selon New Scientist. En outre, elles peuvent avoir un profil plat et avancer comme un raz de marée. Ce type d'onde gravitationnelle est produit lorsqu'un objet ou une particule se déplace à la vitesse de la lumière. Selon Science Alert, l'interférence de deux ondes du dernier type se traduirait par la formation d'une singularité identique à celle d'un trou noir. Aussi inquiétant que cela puisse paraître, cela ne constitue pas un sujet de préoccupation du fait que la singularité disparaît en général rapidement, expliquent les scientifiques. 

    Toujours est-il qu'il existe une séquence spécifique d'événements, qui pourrait engendrer une telle interférence et le cas échéant, sonner le glas de notre planète. Ainsi, les physiciens Pretorius et East ont évalué l'impact d'une «collision» entre ces deux types d'ondes gravitationnelles.      

    Si suffisamment d'énergie était libérée, l'espace-temps pourrait «envelopper» la singularité et créer un trou noir autour de lui, selon les résultats de leurs recherches. Science Alert souligne qu'il n'y a toutefois rien dans l'univers, qui pourrait libérer la quantité d'énergie nécessaire pour former un trou noir à partir des ondes gravitationnelles.

    Cependant, si cela se produisait assez près de la Terre, la destruction serait certaine pour la planète. Car des ondes gravitationnelles qui seraient assez fortes pour créer un trou noir effaceraient définitivement toute trace de vie à proximité, concluent les chercheurs.

    Lire aussi:

    Les ondes gravitationnelles décrochent le prix Nobel de physique 2017
    Nouvelle hypothèse pour expliquer l'évaporation des trous noirs
    Ondes gravitationnelles: début d’une nouvelle ère dans l’astronomie
    Tags:
    ondes gravitationnelles, espace, Canada, États-Unis, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik