Ecoutez Radio Sputnik
    Aurus limousine of the President of the Russian Federation motorcade, part of the Cortege project

    Voici à quoi Poutine a fait attention en choisissant la limousine du projet Cortège

    © Photo. Press-service of the Russian President
    Sci-tech
    URL courte
    1455

    L’apparition d’une limousine du projet Cortège lors de la cérémonie d'investiture de Vladimir Poutine a fait la sensation dans le monde des véhicules haut de gamme. Le ministre russe de l'Industrie et du Commerce a dévoilé à quoi le Président russe avait particulièrement prêté attention en choisissant le modèle Aurus Senat.

    En choisissant une limousine Aurus, Vladimir Poutine, principal commanditaire du projet Cortège, n'a pas demandé à ce que soit ajoutées des options supplémentaires, au contraire. Il s'était déjà montré extrêmement exigeant envers la sécurité et la qualité de cette voiture, a déclaré à Sputnik le ministre russe de l'Industrie et du Commerce Denis Mantourov.

    «Si on parle du Président, il est en principe très démocratique. Et, excusez-moi de le dire, il fait moins attention au flafla», a indiqué Denis Mantourov.

    Selon lui, Vladimir Poutine n'a prêté attention qu'aux questions sérieuses.

    «Pour que la voiture soit de haute qualité, et qu'il ne soit pas honteux de proposer à ses collègues de l'acheter», a expliqué le ministre.

    Le projet de la gamme Cortège est mis en œuvre par l'Institut central de recherche scientifique et d'automobile automotrice, établi à Moscou. Ses détails techniques sont jusqu'à présent gardés secrets.

    Une limousine Aurus Senat du projet Cortège, voiture haut de gamme destinée à l'élite dirigeante russe, a fait sa première apparition lors de la cérémonie d'investiture de Vladimir Poutine. Le véhicule a été au centre de toutes les attentions le mois suivant, lorsque le Président russe l'a montré au prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed al-Nahyane, lors de sa visite à Moscou. La Aurus Senat a également été utilisée par Vladimir Poutine à Helsinki où il se trouvait pour s'entretenir avec son homologue américain, Donald Trump.

    Lire aussi:

    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    Aurus, Denis Mantourov, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik