Ecoutez Radio Sputnik
    Terre et astéroïdes

    Des astronomes proposent de guider des astéroïdes vers la Terre, et voici pourquoi

    © AFP 2018 HO/NASA
    Sci-tech
    URL courte
    2313

    Alors que les meilleurs cerveaux de l’humanité cherchent à savoir comment protéger la Terre des astéroïdes, des chercheurs écossais proposent de guider ces objets spatiaux directement vers notre planète pour les transformer en nouveaux satellites naturels et utiliser leurs ressources.

    Un groupe de chercheurs de l'Université de Glasgow a proposé de modifier les trajectoires des astéroïdes pour qu'ils volent directement vers la Terre, annonce la revue Acta Astronautica.

    Les scientifiques supposent qu'après avoir croisé l'orbite de notre planète, ces objets célestes deviendraient de nouveaux satellites de la Terre. Riches en métaux, ces objets spatiaux seraient de nouvelles bases de ressources minérales.

    Pour rapprocher un astéroïde qui se trouve à au moins un million de kilomètres de la Terre, on n'aurait besoin de changer radicalement sa trajectoire. Les technologies nécessaires pour cette opération pourraient être développées dans un avenir proche, estiment les chercheurs. Alors que transporter des ressources à des millions des kilomètres de la Terre coûterait beaucoup plus cher.

    Mais pourquoi ne pas exploiter les ressources naturelles de la Lune? Selon les auteurs de l'article, il est plus facile de travailler sur de petits astéroïdes, dont la gravitation est sensiblement moins forte que celle du satellite naturel de la Terre. De plus, le volume des minéraux disponibles sur la Lune reste sujet à débat. Néanmoins, tous les astéroïdes n'ont pas une valeur égale du point de vue des ressources. Chacun d'entre eux demanderait des études particulières.

    Toutefois, la nuance principale de cette proposition est l'exactitude des calculs. En cas d'erreur, un astéroïde risque, au mieux, de passer devant la Terre. Dans le pire des scénarios, il pourrait frapper notre planète.

    Pour protéger l'humanité, les chercheurs proposent de ne travailler qu'avec des astéroïdes dont le diamètre est inférieur à 30 mètres. Même si ces objets célestes commencent à tomber sur la Terre, ils brûleront dans l'atmosphère.

    Lire aussi:

    L'homme peut apprendre à contrôler l'orbite des astéroïdes
    La NASA publie une vidéo d’un des quatre astéroïdes doubles connus
    L’«astéroïde de la mort» devrait passer à côté de la Terre en juillet
    Tags:
    chercheurs, satellite, ressources naturelles, astéroïde, Glasgow, Lune, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik