Sci-tech
URL courte
6610
S'abonner

Le manque de voyages lors des congés peut provoquer un trouble déficitaire de vacances (Vacation Deficit Disorder) et la dépression, selon un sondage effectué auprès de la population américaine par Ipsos.

Ceux qui ne voyagent pas pendant leurs vacances souffrent du trouble déficitaire de vacances et risquent de développer une dépression, apprend-on d'un sondage menée par l'institut Ipsos.

Depuis 2010, la recherche annuelle l'indice de confiance des vacances (Vacation Confidence Index) est effectuée aux États-Unis à la demande de la compagnie d'assurance Allianz Global Assistance USA.

Le trouble déficitaire de vacances est défini comme l'état dans lequel les congés sont importants pour une personne qui n'est pas sûre s'elle puisse voyager. Par voyage, on entend voyage signifie un déplacement à au moins 160 kilomètres de lieu de résidence et pour une semaine minimum.

30,4%, des personnes interrogées avec ce problème souffrissent de la dépression légère ou moyenne, alors que 12% connaissent la dépression sévère.

Une grande partie des Américains qui souffrent de dépression sévère n'ont pas voyagé depuis deux ans. De plus, ils ne prévoient pas de le faire en 2018. 62% personnes souffrant de cette maladie n'ont pas voyagé en 2017 et 56% sont parties en vacances pour la dernière fois il y a plus de deux ans.

Lire aussi:

Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
Tags:
dépression, santé, vacances, sondage, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook