Ecoutez Radio Sputnik
    Une comète

    Une comète brillante s’approche la Terre la semaine prochaine: quels risques court-on?

    © AFP 2018 ESO/ GUILLAUME BLANCHARD
    Sci-tech
    URL courte
    4141

    Le 10 septembre, la comète 21P/Giacobini-Zinner s’approchera au plus près du Soleil et de la Terre depuis au moins 72 ans, avant de continuer son déplacement vers le système solaire interne.

    Se déplaçant actuellement dans l'espace à une vitesse de plus de 50.000 kilomètres à l'heure, la comète 21P/Giacobini-Zinner se retrouvera dans quelques jours à environ 36 millions de kilomètres de la Terre, soit son point le plus proche. Bien que cela puisse paraître une énorme distance, dans l'espace ce n'est pas le cas et la comète sera visible à l'œil nu depuis la Terre, relate le portail d'actualités scientifiques Newsweek.

    Selon The Northolt Branch Observatories, le meilleur temps d'observation pour les astronomes sera entre minuit et l'aube du 10 septembre, soit lorsque la comète traversera les constellations Auriga et Taurus dans le ciel du nord.

    La comète est également visible dès à présent et continuera à l'être dans les jours précédant cette date, bien qu'elle sera moins brillante à mesure qu'elle passera de la constellation de Persée à celle Auriga.

    Selon les astronomes, la comète sera légèrement bleu-vert lorsque la lumière du soleil se reflétera sur elle. On estime que son noyau a un diamètre d'environ 1,2 kilomètre, bien qu'il ait également développé une grande «atmosphère» et une queue à l'approche du Soleil.

    La comète 21P / Giacobini-Zinner a été découverte le 20 décembre 1900 par l'astronome français Michel Giacobini. La comète tourne autour du Soleil et passe devant la Terre à peu près tous les 6,6 ans.

    Lire aussi:

    Apocalypse reportée: l’intrus du nuage de Oort n’a pas pu détruire la Terre
    Un intrus détecté dans notre système solaire!
    La pluie d'étoiles filantes des Perséides atteindra son pic le 12 août
    Tags:
    espace, comète, Terre, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik