Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion survolant Londres (image d'illustration)

    Pas simple: pourquoi des avions frappent-ils les pistes d’atterrissage avec leur queue?

    © REUTERS / Andrew Winning
    Sci-tech
    URL courte
    380

    Équipage expérimenté, modèle récent d’avion … Mais pourquoi alors la queue de cet appareil a-t-elle soudainement heurté la piste au moment du décollage en produisant un nuage d’étincelles? Il s’agit en réalité de tests, a indiqué un pilote d’essai russe émérite cité par le site d’information popmech.ru.

    Un tailstrike, ou une frappe avec la queue, est un type de test visant à déterminer la vitesse minimale de décollage d'un avion, a expliqué un pilote d'essai russe émérite Vladimir Biryukov à qui se réfère le site d'information popmech.ru.

    «L'objectif principal de ses essais n'est pas de vérifier la résistance (même si on en profite), mais d'établir la vitesse minimale de décollage d'un avion. Pour que l'avion décolle, il faut que la force portante dépasse le poids de l'appareil. […] En vue de déterminer la valeur minimale de la vitesse à laquelle l'avion décolle du sol, il est nécessaire de fixer l'angle maximal du tangage. La queue est justement le limiteur de cet angle lors du décollage

    Selon Vladimir Biryukov, quand la queue touche la piste, il s'agit de l'angle maximal. Afin de ne pas endommager l'avion, les spécialistes protègent sa queue avec un amortisseur spécial. C'est lui qui produit un nuage d'étincelles.

    Le pilote a toutefois précisé que la queue d'un avion pouvait frapper la piste d'atterrissage pas seulement lors des essais. Dans ce cas-là, cette situation peut provoquer un accident particulièrement grave.

    «Le plus souvent un avion heurte la piste lors d'un atterrissage. La première cause possible est un atterrissage à une vitesse inférieure à celle calculée. […] Une autre cause est un atterrissage à une vitesse verticale excessive. […] Des cas similaires se produisent moins souvent au décollage, mais ils ont lieu aussi lorsqu'un pilote tire le manche trop tôt à cause d'une erreur de pilotage», a ajouté M.Biryukov.

    Des catastrophes liées à des frappes de queue ont déjà eu lieu dans l'histoire de l'aviation. Par exemple, en 1985, un Boeing 747 s'est écrasé à 100 km de Tokyo à cause d'une mauvaise réparation de la cloison étanche à la suite d'un tailstrike de l'appareil au cours d'un décollage en 1978.

    Lire aussi:

    Panique à bord: quand les avions de ligne atterrissent in extremis
    L'aviation de transport militaire russe à la conquête des aérodromes polaires
    Ce que l'on sait du crash d'un An-26 à la base aérienne russe en Syrie
    Tags:
    atterissage, avion, frappes, pilotage, queue, vitesse, décollage, pilote, essais, accident
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik