Sci-tech
URL courte
140
S'abonner

Il est bien connu que la plupart des espèces de requins sont carnivores ce qui rend certaines d'entre elles dangereuses pour l'homme. Pourtant, la nature fait des exceptions, même pour les squales. Des scientifiques américains ont enfin trouvé une espèce qui, faute de viande, peut manger des algues et les digérer normalement.

Une nouvelle étude de scientifiques américains prouve que certaines espèces de requins sont capables de se passer de viande et de s'alimenter exclusivement avec des algues, indique l'article publié dans la revue britannique Proceedings of the Royal Society.

Les requins-marteaux tiburo (Sphyrna tiburo) ont pour la première fois attiré l'attention des scientifiques en 2007 lorsqu'ils ont remarqué que des spécimens de cette espèce avaient l'habitude d'ingérer des algues qui constituaient parfois 60% du contenu de leur estomac. Il a alors été suggéré que ces animaux les avalaient par hasard en chassant des calmars qui se cachaient dans les plantes parce qu'en général l'intestin des requins n'est capable de digérer que de la nourriture riche en protéine.

L'équipe de scientifiques de l'Université de Californie dirigée par Samantha Leigh a décidé d'étudier les habitudes alimentaires de ces petits requins qui peuplent les eaux côtières chaudes du Pacifique et de l'Atlantique. Pour commencer, ils ont cultivé des quantités suffisantes d'algues, qui ont été nourries avec de la soude contenant des substances radioactives à faible teneur en carbone 13.

Pendant cinq semaines, ces plantes ont représenté jusqu'à 90% de l'alimentation de cinq requins-marteaux tiburos capturés dans la baie de Floride. Seuls 10% du régime alimentaire des poissons étaient constitués de mollusques. Lors de l'expérience, les scientifiques ont analysé la composition de leurs excréments, puis ils ont endormi les requins et ont examiné leurs intestins.

L'étude a montré que les poissons en question étaient effectivement capables d'absorber les nutriments des aliments végétaux et possédaient les mécanismes cellulaires et biochimiques nécessaires. Des traces du carbone 13 ont été retrouvées dans le sang et les tissus du foie, ce qui prouve que les squales ont digéré avec succès des fibres végétales.

Selon les scientifiques, ces requins ont réussi à extraire jusqu'à la moitié des substances contenues dans les algues. Des analyses biochimiques ont montré qu'ils possédaient les enzymes nécessaires pour digérer également de la viande ce qui fait d'eux de véritables requins omnivores.

Lire aussi:

Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Bill Clinton se fait masser par une accusatrice de Jeffrey Epstein sur des clichés de 2002 – photos
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
requins, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook