Ecoutez Radio Sputnik
    Huile d'olive

    Comment se protéger d’un AVC? Ce que la science nous conseille de manger

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    5502

    Les aliments riches en graisses insaturées seraient en mesure de nous protéger contre les maladies cardiovasculaires et de réduire le risque d’AVC, affirment les scientifiques du Centre de recherche en biotechnologie Keenan auprès de l'Hôpital Archange Michael à Toronto, relate la revue Nature Communications.

    Les scientifiques du Centre de recherche en biotechnologie Keenan auprès de l'Hôpital Archange Michael à Toronto sont parvenus à la conclusion que les aliments riches en graisses insaturées pouvaient protéger l'organisme humain contre les maladies cardiovasculaires et réduire le risque d'accident vasculaire cérébral (ou AVC), nous apprend leur récente étude publiée dans la revue Nature Communications.

    Parmi les produits de cette liste on retrouve l'huile d'olive, dont la consommation augmenterait la concentration dans l'organisme de la protéine plasmatique ApoA-IV, améliorant la circulation sanguine. La concentration de cette protéine affectant l'état du cœur, plus elle est importante, plus le risque de maladie cardiovasculaire est faible.

    Grâce aux nouveaux résultats de l'étude, les scientifiques suggèrent ainsi que l'ApoA-IV inhiberait l'activité plaquettaire.

    L'ApoA-IV bloquerait la protéine glycoprotéine de la membrane IIb / IIIa, sans laquelle ces éléments ne peuvent s'accumuler en un seul endroit. L'accumulation de ces cellules entraîne en effet le bouchage des vaisseaux sanguins ainsi que la formation de thrombus et, par conséquent, une thrombose, qui est l'une des causes courantes de décès.

    En outre, l'ApoA-IV est plus actif la nuit et moins le matin, ce qui explique pourquoi les AVC se produisent souvent après le réveil, précisent les chercheurs. 

    Lire aussi:

    Russie: vers un nouveau médicament contre les AVC
    Les régimes riches en protéines, ennemi ou ami du cœur?
    La réponse aux problèmes d’obésité se retrouverait dans une protéine naturelle
    Tags:
    accident vasculaire cérébral (AVC), recherche, huile d'olive, maladie, Toronto, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik