Ecoutez Radio Sputnik
    Google

    Cette mise à jour de Google Chrome met ses utilisateurs en danger

    CC0 / Pixabay/Simon
    Sci-tech
    URL courte
    2178

    Google a retiré le «www» de sa dernière version de Chrome. Le géant de la recherche a confirmé que ce sous-domaine, jugé «trivial», ne sera plus affiché dans la barre de recherche du navigateur. Cependant, il est à craindre que ce nouveau changement d'URL ait des conséquences imprévues, un développeur qualifiant la mesure de «rêve des hackers».

    Google a tendance à modifier et à réglementer les URL d'autres sites Web: l'un des plus grands changements étant les soi-disant Accelerated Mobile Pages (AMP), qui masquent l'URL initial d'une page au même titre que certains éléments du fait de la lenteur du chargement. Bien que cela soit traduit par une navigation plus rapide, il devient difficile de partager l'URL ou de visiter le site Web de départ, rappelle le portail Gizmodo.

    Désormais, Google a franchi une nouvelle étape dans la version n°69 de sa plateforme de recherche intégrée à Chrome en éliminant le «www» dans la barre d'adresse.

    «"www" est maintenant considéré comme un sous-domaine "trivial", et cette fonction permettant de cacher ces sous-domaines triviaux peut être désactivée si nécessaire», a expliqué un membre du personnel de Google sur le forum officiel de Chrome.

    D'autres utilisateurs du forum n'ont pas tardé à remettre en cause cette explication.

    «C'est un changement stupide. Aucune partie d'un domaine ne doit être considérée comme "triviale". En tant que fournisseur de services Internet, nous devons souvent expliquer aux utilisateurs que "www.domain.com" et "domain.com" sont deux domaines différents et qu'ils ne vont pas nécessairement vers la même destination. Le monde du marketing a fait de son mieux pour convaincre les gens que "www" est à la fois omniprésent et non essentiel, alors qu'en fait, pour certains domaines, son utilisation ou son absence peut être très importante pour arriver au bon endroit.»

    Un autre utilisateur a regretté cette «très mauvaise décision». D'autres ont exprimé leur colère contre Google pour avoir pris des décisions concernant l'utilisation de sous-domaines «pour d'autres entités situées en dehors de Google».

    En fait, la suppression du «www» donne aux sites de hameçonnage un nouveau moyen de détourner des utilisateurs peu méfiants. Par exemple, un faux site bancaire pourrait ressembler à au site authentique mais sans le sous-domaine «www». Comme le note un utilisateur, «https://citibank.com.sg» et «https://www.citibank.com.sg» ne sont pas les mêmes sites et le premier ne redirige pas vers le second.

    Aggravant le problème, Google a retiré le «m» des adresses Web optimisées pour les mobiles. Les utilisateurs ont rapidement cité plusieurs exemples où cela pouvait poser problème: le domaine «m.tumblr.com» afficherait «tumblr.com», bien qu'il s'agisse de deux sites totalement différents.

    De plus, il arrive que l'on souhaite visiter la version bureau sur un mobile, ce qui est rendu encore plus difficile par la suppression du «m» de la barre de recherche.

    Cependant, il est toujours possible de reconfigurer la barre de recherche du navigateur Chrome dans ses paramètres et de retrouver les réglages d'origine, conclut le portail. 

    Lire aussi:

    Corruption, manipulation, censure: le revers du 20e anniversaire de Google
    «Truc noir»: grâce à sa dernière mise à jour, Google collecterait des données personnelles
    Des salariés de Google démissionnent pour protester contre «un business de guerre»
    Tags:
    navigateur, hameçon, Google, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik