Sci-tech
URL courte
295
S'abonner

La sonde japonaise Hayabusa 2 a entrepris le 12 septembre son essai d’approche de l’astéroïde Ryugu, éloigné de la Terre de 300 millions de km. Ce test n’a toutefois pas complètement abouti.

La sonde japonaise Hayabusa 2 effectuait un plongeon test vers l'astéroïde Ryugu afin de préparer son futur atterrissage et le prélèvement d'échantillons qui auront lieu à la fin du mois d'octobre. Néanmoins, ce test a dû être arrêté avant son terme.

 Cliché pris par la sonde japonaise Hayabusa
Cliché pris par la sonde japonaise Hayabusa

Au lieu d'atteindre une altitude de moins de 40 mètres de la surface de l'astéroïde, Hayabusa 2 a stoppé automatiquement sa descente à 600 mètres. En cause: l'altimètre laser (Lidar) ne parvenait plus à mesurer la distance de la sonde à l'astéroïde, à cause de la trop faible réflectance de la surface de Ryugu.

 Une sonde japonaise a pris un cliché de sa propre ombre sur la surface d’un astéroïde
Une sonde japonaise a pris un cliché de sa propre ombre sur la surface d’un astéroïde

Hayabusa 2 remonte en ce moment vers son orbite d'origine, à 20 km d'altitude. La mission test, bien que stoppée avant terme, a néanmoins permis à la sonde de prendre de nombreux clichés de la surface de Ryugu afin de déterminer la faisabilité du futur atterrissage.

Maintenant, la procédure de descente et le fonctionnement de la sonde seront revus par les ingénieurs de la mission Hayabusa conformément aux particularités de l'astéroïde Ryugu.

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
atterrissage, test, mission, cliché, laser, échantillons, sonde spatiale, astéroïde, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook