Ecoutez Radio Sputnik
    Angleterre

    Les traces d’un ancien continent disparu retrouvées en Grande-Bretagne

    © REUTERS / Neil Hall
    Sci-tech
    URL courte
    282

    Selon une nouvelle recherche, la Grande-Bretagne a été formée suite à la collision non pas de deux, mais de trois anciennes masses continentales.

    Pendant des siècles, les scientifiques ont affirmé que l'Angleterre, le pays de Galles et l'Écosse avaient été créés suite à la «fusion» des continents Avalonia et de Laurentia, il y a plus de 400 millions d'années. Or, les géologues de l'Université de Plymouth supposent maintenant qu'une troisième masse terrestre — Armorica — a également été impliquée dans ce processus, relate le site Phys.org.

    Les résultats de leurs recherches ont été publiés dans la revue Nature Communications et sont basés sur une étude approfondie des propriétés minérales des roches au Devon et aux Cornouailles à l'aide de la spectrométrie de fluorescence des rayons X (SFX).

    D'après les scientifiques, il existe une frontière imaginaire traversant les deux comtés: les régions situées au nord de celle-ci ont des racines géologiques communes avec l'Angleterre et le pays de Galles, tandis que les régions situées au sud sont géologiquement liées à la France et à l'Europe continentale.

    Ce fait, poursuivent les chercheurs, explique l'abondance d'étain et de tungstène au sud-ouest de l'Angleterre: ces métaux sont présents en abondance en Bretagne et dans d'autres régions de l'Europe continentale, mais pas dans le reste du Royaume-Uni.

    «On a toujours supposé que la frontière entre Avalonia et Armorica était sous la Manche. Mais nos résultats suggèrent que, bien qu'il n'y ait pas de frontière visible sur la surface, il existe une frontière géologique séparant les Cornouaille et le sud du Devon du reste du Royaume-Uni», a expliqué le Dr Arjan Dijkstra, auteur principal de la recherche.

    Et de conclure: «Nous avons toujours su qu'il y a environ 10.000 ans, vous auriez pu marcher directement depuis l'Angleterre vers la France. Mais nos résultats montrent que des millions d'années auparavant, les liens entre les deux pays auraient été encore plus forts. Cela explique l'immense richesse minérale du sud-ouest de l'Angleterre, et lève un coin du voile sur l'histoire géologique du Royaume-Uni.»

    Lire aussi:

    À la recherche du «clou d'or» qui déterminerait le début de l'Anthropocène
    Un avion de ligne tente d'atterrir en pleine tempête (vidéo)
    Une météorite s'est-elle abattue sur l'Ecosse il y a 60 millions d'années?
    Tags:
    géologie, histoire, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik