Ecoutez Radio Sputnik
    Plastique

    Une nouvelle substance dangereuse découverte dans les plastiques alimentaires

    © AP Photo / Aaron Favila
    Sci-tech
    URL courte
    2212

    Le bisphénol S, substitut au bisphénol A (BPA) utilisé dans les jouets et emballages plastiques, cause autant de dommages sur la fertilité des souris que son prédécesseur, selon une nouvelle étude.

    Depuis que le bisphénol chimique A (BPA), classé parmi les perturbateurs endocriniens, a été interdit dans les contenants alimentaires, l'industrie du plastique utilise son substitut, le bisphénol S (BPS). Or, une nouvelle étude publiée dans Current biology montre que cette substance pourrait être tout aussi dangereuse pour la santé.

    Menée sur les souris, l'étude constate des effets nocifs du BPS sur la fertilité des rongeurs ainsi que la hausse du risque de cancer liée à l'alternative au bisphénol A. Les souris mis dans les cages en plastique qui contenaient du BPS commençaient à présenter des problèmes de reproduction, dont des ovules chromosomiques anormaux chez les femelles et une faible quantité de spermatozoïdes chez les mâles.

    Selon Patricia Hunt, de l'université d'État de Washington, le BPS «induit des modifications de la lignée germinale» similaires à celles rapportées pour le BPA il y a 20 ans.

    Précédemment, une étude de l'université d'Oakland avait démontré que le bisphénol S aggravait les cancers du sein les plus courants, dits hormono-dépendants, en stimulant la prolifération des cellules cancéreuses.

    Lire aussi:

    Pourquoi il ne faut absolument pas réchauffer son repas dans des barquettes en plastique
    Qui sera le premier producteur de ressources énergétiques en 2040?
    Une substance capable «d’endormir» les cellules cancéreuses inventée
    Tags:
    fertilité, souris, cancer, plastique, bisphénol S (BPS), bisphénol A (BPA), Université de Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik