Ecoutez Radio Sputnik
    Tsunami (imagen referencial)

    Des traces d’un tsunami dévastateur découvertes en Écosse

    CC0 / Pixabay / WikiImages
    Sci-tech
    URL courte
    192

    Des traces d’une vague géante qui s’est abattue sur les Shetland, un archipel situé en Écosse, il y a environ 1.500 ans ont été découvertes par des scientifiques britanniques.

    Des spécialistes de l'Institut d'études géologiques britannique (British Geological Survey) et de l'Université de Dundee en Écosse ont retrouvé des traces d'une vague géante qui s'est abattue il y a quelque 1.500 ans sur les Shetland, un archipel situé en Écosse, a communiqué la chaîne de télévision BBC News.

    Jusqu'à présent, les géologues ne connaissaient qu'une seule série d'anciens tsunamis provoqués par les glissements de terrain de Storegga qui sont considérés comme ayant constitué les plus grands glissements de terrain connus en Europe. Ils s'étaient produits en mer de Norvège à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Molde. Ils avaient causé au moins un tsunami qui, il y a environ 8150 ans, s'était propagé à des centaines de kilomètres.

    Dans leur nouvelle étude, les scientifiques ont analysé des carottes, des échantillons cylindriques de roche obtenues par carottage du sol, qui avaient été prélevées dans les différentes parties des Shetland. Certaines zones se retrouvaient même à une hauteur de 13 mètres au-dessus du niveau de la mer.

    Au cours de l'analyse, les chercheurs ont découvert des traces de sable d'une épaisseur de sept centimètres qui étaient cachées par une couche de 35 centimètres de tourbe, accumulée au cours des derniers 1.500 ans.
    De plus, les scientifiques affirment que les dépôts de sable sont apparus pratiquement immédiatement, ce qui s'expliquerait par le passage d'une vague géante.

    Les spécialistes supposent que ce tsunami a été causé par un glissement de terrain sous-marin. Néanmoins, l'endroit où la catastrophe s'est produite reste à établir. Pour le faire, les chercheurs envisagent de réaliser un modèle de vague en trois dimensions.

    Lire aussi:

    Un crâne de 6.000 ans pourrait avoir appartenu à la plus ancienne victime d’un tsunami
    Des flashs verts bizarres apparaissent dans le ciel mexicain après le séisme
    La station balnéaire turque de Bodrum s’est rapprochée de la mer grâce au séisme
    Tags:
    vague, tsunamis, découverte, chercheurs, science, Ecosse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik