Ecoutez Radio Sputnik
    la Terre

    La NASA détermine ce qui déplace en douce l'axe de la Terre

    CC0 / Andrew-Art
    Sci-tech
    URL courte
    31312

    Pourquoi les axes des autres planètes subissent-ils des changements importants alors que l'axe de la Terre reste relativement stable? La fonte des glaciers n’est pas l’unique responsable, affirment des chercheurs de la NASA qui appellent à faire plus attention à la masse d’eau et à la lave dans les entrailles de notre planète.

    L'axe de rotation de notre Terre n'est pas fixe et évolue au fil du temps, ont établi des chercheurs il y a déjà des décennies. Mais si jusqu'à présent ces changements avaient été traditionnellement expliqués par la fin de la période glaciaire, une récente étude réalisées par des géologues de la NASA montre l'implication de deux autres facteurs: les courants souterrains de lave et la redistribution de la masse d'eau dans les océans.

    Dans les colonnes de la revue Earth and Planetary Science Letters, les chercheurs affirment que la Terre, contrairement à la majorité des autres planètes du système solaire, possède un axe plutôt stable. L'interaction gravitationnelle entre la Terre et la Lune a empêché le déplacement de pôles au cours de derniers milliards d'années, tandis que les axes de Mars, d'Uranus et de certaines autres planètes importantes ont bougé de dizaines de degrés.

    Quoique très modérément, l'axe terrestre se déplace lui-aussi, comme le montrent des observations entamées au début du siècle dernier. Notre planète progresse ainsi d'une dizaine de centimètres par an en direction du degré 74 de la longitude ouest. Une tendance que certains chercheurs expliquent par la fonte des calottes glaciaires alors que d'autres jugent cette théorie insuffisante et mettent en cause toute une série de facteurs.

    Parmi ces derniers scientifiques, Surendra Adhikari, géologue de la Jet Propulsion Laboratory (JPL), basé à Pasadena en Californie. Avec ses collègues, il a réalisé un modèle numérique qui prend en considération divers processus qui se déroulent au sein de la lithosphère et de l'hydrosphère pour conclure que les vestiges de la période glaciaire ne sont responsables que d'un tiers de tous les déplacements. Deux autres tiers reviennent respectivement aux flux de la lave dans les profondeurs de la terre et à la redistribution de la masse d'eau dans les océans, les fleuves et le sol.

    Tous ces trois facteurs influent ainsi sur le déplacement de l'axe dans des proportions similaires, affirme Surendra Adhikari et ses collègues. Il appelle également à ne pas ignorer ces processus lors des prévisions climatiques ainsi que lors du modelage des conséquences du réchauffement global et de la fonte des glaciers.

    Lire aussi:

    La NASA sait l’eau de quel glacier inondera votre ville en cas de réchauffement climatique
    Et si des planètes-océans abritaient des formes de vie?
    Comment les lacs de l'Arctique canadien peuvent aider à rechercher la vie extraterrestre
    Tags:
    calotte polaire, lave, eau, période glaciaire, NASA, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik