Sci-tech
URL courte
414
S'abonner

Apple a ajouté une fonction «cote de confiance» dans iOS 12 afin de lutter contre la fraude, comme l’écrit The Independent. Pour autant, la modification apportée dans la politique de confidentialité ne donne pas d’exemples précis sur la manière dont cette cote est calculée.

Lors de la dernière mise à jour de son système d'exploitation, la société américaine Apple a discrètement ajouté une «cote de confiance» des utilisateurs, basée sur les informations reçues depuis les propriétaires d'iPhone et d'autres appareils à la pomme, comme l'écrit The Independent.

Il est à noter qu'une modification a été apportée dans la politique de confidentialité, selon laquelle cette cote sera établie sur la base du nombre d'appels et des mails de l'utilisateur afin de lutter contre la fraude.

«Afin de prendre la mesure et de prévenir les fraudes, nous allons nous servir des informations sur la façon dont vous utilisez votre appareil, notamment le nombre approximatif d'appels entrants et sortants, ainsi que les mails envoyés et reçus afin de dresser une cote de confiance en cas de tentative d'achat de votre part», indique le texte mis à jour.

Le programme est conçu «de façon à ce qu'Apple ne puisse pas avoir accès aux valeurs réelles sur votre appareil», indique-t-on, ajoutant que les informations sont stockées sur les servers d'Apple pour une période de temps fixée.

Cependant, il n'y a pas d'exemples spécifiques sur la manière dont ces changements permettront d'empêcher la fraude.

Comme le note le journal, cette «cote de confiance» rappelle l'un des épisodes de la série The Black Mirror, où chacun avait sa propre cote qui influençait l'accès à la santé, aux transports et au logement des personnes.

De plus, The Independent identifie des termes très vagues dans la politique de confidentialité modifiée, ce qui peut être interprété dans un sens plus large et plus tortueux. À cet égard, la nouvelle modification s'applique également aux appareils, tels qu'Apple TV, qui ne peuvent pas envoyer de mails ou passer d'appels.

Apple n'a pas encore commenté cette information, ajoute le journal.

Lire aussi:

Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Pfizer n'est «pas certain» que son vaccin stoppe la transmission du Covid-19
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Tags:
iPhone, surveillance, cote de confiance, Apple, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook