Ecoutez Radio Sputnik
    la Seconde Guerre mondiale

    Le secret d’une anomalie radio de la fin de la Seconde Guerre mondiale enfin percé?

    © Sputnik . Anatoly Garanin
    Sci-tech
    URL courte
    161

    Les anomalies mystérieuses étant parfois survenues lors des émissions radio britanniques dans les années 1943-1945 ne sont qu’un écho des bombardements de villes allemandes par l’aviation des Alliés, estiment des physiciens.

    Tous les événements d'envergure qui se déroulent sur notre planète provoquent une série d'ondes puissantes infrasonores dont les traces peuvent atteindre des couches supérieures de l'atmosphère, tout en changeant la pression de l'air ou la densité d'électrons dans l'ionosphère, relate un article publié dans la revue Annales Geophysicae.

    Ainsi, Christopher Scott, un physicien britannique de l'Université de Reading, et son collègue Patrick Major se sont interrogés sur l'impact des évènements terrestres sur la vie de l'ionosphère. Au cours de leurs recherches, ils ont étudié différentes anomalies survenues au cours des émissions radio qui avaient été enregistrées au cours de la période entre 1943 et 1945 par des stations britanniques militaires ainsi que par des amateurs.

    En analysant les données recueillies par le Centre britannique de l'étude des ondes radio pendant les années de guerre, les scientifiques ont été attirés par une régularité leur paraissant étrange. En général, les anomalies survenaient au moment où des avions britanniques et américains bombardaient les villes allemandes comme Berlin, Essen, Düsseldorf ou encore Cologne.

    Ceci les a fait penser que les tapis de bombes des villes allemandes pouvaient avoir pu provoquer des oscillations infrasonores qui avaient changé le caractère de la dispersion des électrons ainsi que la vitesse de leurs mouvements, ce qui avait notamment provoqué l'apparition de ces bruits mystérieux.

    «Il est étonnant de voir comment les oscillations provoquées par des explosions anthropogènes peuvent atteindre l'espace. Chaque raid des Alliés a émis autant d'énergie que 300 éclairs. La force terrifiante de ces frappes nous a aidé à évaluer comment les évènements sur la surface de la terre peuvent influencer la vie dans les recoins les plus lointains de l'atmosphère», a expliqué M.Scott.

    Les calculs, réalisés par les chercheurs, ont montré que même les raides relativement modestes des Alliés, lorsque moins de 200 tonnes de bombes avaient été larguées sur les villes allemandes, provoquaient de fortes oscillations qui étaient à l'origine des bruits «entendus» dans les émissions radio jusqu'à une distance atteignant les mille kilomètres qui séparent l'Angleterre des régions occidentales de l'Allemagne.

    Pourquoi n'était-ce pas le cas dans les premières années de la guerre lorsque c'était l'Allemagne qui bombardait l'Angleterre? D'après les physiciens, cela est lié au fait que l'Allemagne n'utilisait pas de bombes aussi puissantes.

    Lire aussi:

    2 minutes d’obscurité: la NASA annonce l’effet caché de l’éclipse solaire du 21 août
    Scénario apocalyptique : quand un astéroïde donne rendez-vous à la Terre
    Des scientifiques détectent un trou «géant» dans l’atmosphère de la Terre
    Tags:
    science, anomalies, physique, radio, bruit, guerre, Seconde Guerre mondiale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik