Sci-tech
URL courte
311031
S'abonner

Les ruines vraisemblablement d'un ancien camp situé près du Jourdain pourraient être des traces de l'exode des Juifs d'Égypte - du moins c'est la théorie de l'archéologue David Ben-Shlomo, cité par The Daily Mail.

À en croire l'archéologue David Ben-Shlomo, de l'université israélienne d'Ariel, cité par The Daily Mail, il est probable que de récentes découvertes à proximité du Jourdain soient en réalité des ruines laissées par l'exode des Juifs vers la Terre promise.

Selon la légende biblique, le prophète Moïse a conduit les Juifs hors d'Égypte, mais pendant longtemps les historiens n'ont pas eu de preuves archéologiques de ces événements, affirme le journal britannique. Or, découvertes récemment, les ruines d'une ancienne colonie près du Jourdain pourraient s'avérer être un camp de Juifs en route d'Égypte vers la Terre promise — telle est la théorie de M.Ben-Shlomo.

«Nous n'avons pas encore confirmé la datation de la colonie, mais il est fort possible que cette colonie date du XIIIe siècle avant J.C., à l'époque où les Juifs quittaient l'Égypte».

Dans la colonie a été retrouvée de la céramique du début de l'âge du fer, mais les archéologues ont du mal à déterminer la date exacte de sa production. Les ruines étaient entourées d'un muret destiné à protéger les animaux, ce qui est conforme aux pratiques des nomades.

«Nous n'avons pas trouvé de bâtiments en pierre, seulement des murs pour des enclos à bestiaux. Les gens vivaient probablement dans des tentes et les clôtures étaient destinées aux animaux», a ajouté M.Ben-Shlomo.

Lire aussi:

Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Tags:
Juifs, ruines, archéologues, découverte, colonies, archéologie, La Bible, Moïse, Egypte, Jourdain, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook