Ecoutez Radio Sputnik
    Sur le site archéologique de Chichen Itza dans la péninsule du Yucatan

    Une découverte de l'époque maya dans le Yucatan révolutionne les idées sur l'Amérique

    © REUTERS / Victor Ruiz Garcia
    Sci-tech
    URL courte
    2150

    La jungle de la péninsule du Yucatan vient de livrer l'un de ses secrets: les scientifiques ont découvert plus de 60.000 constructions mayas, se demandant comment ils étaient passés à côté jusqu'ici. «C'est comme mettre des lunettes lorsque la vision est floue», a déclaré Mary Jane Acuna, directrice du projet archéologique El Tintal, au Guatemala.

    La jungle de la péninsule du Yucatan dissimule de nombreux mystères dont l'un n'a pu être percé que récemment. Ainsi, les scientifiques ont découvert dans cette région des structures mayas obscurcies par la végétation, raconte Science Alert. Le secret a été dévoilé grâce aux technologies modernes, en l'occurrence le lidar, cet instrument de télédétection par laser. Ses principes sont similaires à ceux du radar, mais au lieu d'ondes radio, il utilise la lumière laser. Les rayons passent librement à travers les arbres mais sont réfléchis par des surfaces solides, telles des murs de pierres, qui renvoient le faisceau de lumière vers son émetteur.

    Ainsi, une équipe scientifique internationale de 18 membres a analysé une superficie de plus de 2.000 kilomètres carrés de jungle pour y découvrir 61.480 différentes constructions reliées entre elles par une centaine de kilomètres de routes, des exploitations de maïs, des maisons, ainsi que des fortifications suggérant que les Mayas étaient prêts à parer à des attaques. Les archéologues estiment que la région était peuplée, entre 650 et 800 environ, de quelque 7 à 11 millions d'habitants.

    La seule question que les scientifiques se posent toujours est de savoir comment ils étaient passés outre. Les auteurs de l'étude décrivent les résultats comme une véritable révélation.

    «C'est comme mettre des lunettes lorsque la vision est floue», a déclaré Mary Jane Acuna, auteure de l'étude et directrice du projet archéologique El Tintal, au Guatemala.

    «Nous avons tous été humiliés», a affirmé pour sa part Marcello Canuto, anthropologue à l'université Tulane, auteur principal de l'étude.

    Toutefois, malgré toute sa puissance, le lidar ne peut supplanter l'archéologie à l'ancienne, ajoute pour conclure Science Alert.

    Lire aussi:

    Les technologies numériques révèlent 60.000 sites mayas inconnus jusqu’ici
    La jungle livre de nouveaux secrets sur la civilisation maya (images)
    Des métropoles anciennes inconnues découvertes en Amérique centrale
    Tags:
    découverte, archéologie, route, fortification, laser, mayas, Science Alert, Guatemala, Yucatan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik