Ecoutez Radio Sputnik
    Océan

    Un drone sous-marin russe diffusera depuis la fosse des Mariannes

    © Sputnik . Anton Denisov
    Sci-tech
    URL courte
    0 240

    Le drone sous-marin Vityaz, que les scientifiques russes enverront en 2019 pour étudier la fosse des Mariannes, dans l'océan Pacifique, diffusera des images en direct à une profondeur de 11.000 mètres, a annoncé Viktor Litvinenko, responsable du groupe de projet de Fondation russe pour les projets de recherche avancée.

    Des scientifiques russes envisagent d'envoyer d'ici l'automne 2019 le drone sous-marin Vityaz à l'étude de la fosse des Mariannes, à une profondeur de 11.000 mètres dans l'océan Pacifique, a déclaré Viktor Litvinenko, responsable du groupe de projet de Fondation russe pour les projets de recherche avancée.

    «Nous voulons faire en sorte que l'image soit transmise en ligne. Il est envisagé que Vityaz sera composé de deux appareils: une station de base abaissée de la forme d'une goutte et un appareil fonctionnant autour de celle-ci. Les informations seront transmises par la station de base, elles seront reçues par le deuxième appareil se situant à une distance de 150 kilomètres. Nous espérons effectuer une diffusion en direct de l'abîme de la fosse des Mariannes», a-t-il expliqué.

    Outre ce drone sous-marin, une station de fond sera également descendue dans la fosse des Mariannes. Ces dispositifs seront utilisés pour cartographier le fond, rechercher et classer des objets, collecter des données hydrologiques, des photos et des vidéos. Grâce à ce projet, il est prévu de développer des technologies permettant de créer une robotique sous-marine extrême.

    Lire aussi:

    La Russie s'apprête à lancer un bathyscaphe pour explorer la fosse des Mariannes
    Un bathyscaphe russe à la conquête de la Fosse des Mariannes
    Que cache le site le plus profond de la Terre, la fosse des Mariannes?
    Tags:
    science, drone, océan Pacifique, fosse des Mariannes, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik