Ecoutez Radio Sputnik
    Un vin

    Une consommation modérée d’alcool aux effets positifs pour la santé n’existe pas

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Sci-tech
    URL courte
    7104

    Des scientifiques ont récusé des recherches qui affirment qu’une consommation régulière d’alcool sans en abuser pourrait être bénéfique pour la santé. Selon leurs conclusions, consommer de l’alcool augmente les risques de mort prématurée de 20%.

    Des scientifiques américains, après avoir analysé trois études plus larges sur l'alcool et son influence sur la santé humaine, ont établi un lien entre consommation d'alcool et mort prématurée. Ils ont publié leurs recherches dans la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research. 

    «Tout le monde s'est habitué à penser qu'il n'y a pas de risque à boire un ou deux verres du vin ou de bière par jour, et certains de nos collègues assurent même que ce rituel pourrait être bénéfique pour la santé. Nous avons réussi à montrer qu'une consommation régulière d'alcool, même pour des doses minimes, augmentait les risques de mort prématurée», a fait savoir Sara Hartz de l'université Washington de Saint-Louis.

    400.000 personnes âgées d'entre 18 et 85 ans ont pris part aux études analysées par Sara Hartz et ses collègues. Une partie des participants buvaient souvent mais très peu, les autres buvaient très rarement, mais beaucoup. De ce fait, toutes les personnes buvaient peu d'alcool mais de manière différente.

    Les scientifiques ont enregistré une influence différente sur la santé selon la méthode de consommation. Si les personnes buvaient peu d'alcool deux ou trois fois par semaine, la santé de leur cœur et de leurs vaisseaux sanguins s'est vu légèrement améliorée par rapport aux autres. Par contre, quand les personnes buvaient de l'alcool chaque jour, cela engendrait des effets négatifs pour la santé.

    Mais ils subissaient tous un effet commun, la consommation d'alcool a augmenté les risques de mort prématurée de 20% à n'importe quel âge, ainsi que le risque de développer un cancer a été augmenté.

    Ces conclusions contredisent de récentes études, qui indiquaient qu'une consommation modérée d'alcool pouvait aider à éviter des maladies cardiovasculaires ou le diabète. Les scientifiques soulignent que toute dose d'alcool aura des effets néfastes pour la santé. Ils recommandent aux gouvernements de promouvoir auprès des citoyens une politique de refus total de produits alcoolisés.

    Lire aussi:

    Et si n’importe quelle dose d'alcool avait des effets néfastes pour la santé?
    À consommer sans modération! L’alcool prévient le développement du diabète
    Combien de verres de vin boire par semaine sans s'abîmer la santé?
    Tags:
    vin, science, consommation, chercheurs, santé, alcool, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik