Ecoutez Radio Sputnik
    Amour

    Le principal secret des relations heureuses et durables

    CC0 / efes/1832
    Sci-tech
    URL courte
    591

    Une chercheuse américaine a réussi à démontrer l’importance considérable de l’utilisation du pronom personnel «nous» dans les couples liés par une relation amoureuse.

    La psychologue Megan Robbins travaillant pour l'université de Californie à Riverside (États-Unis) est parvenue à la conclusion que les couples dont les partenaires utilisaient plus souvent le pronom personnel «nous» étaient plus viables, relate le site EurekAlert! en se référant à la récente publication de la chercheuse publiée dans la revue Journal of Social and Personal Relationships.

    D'après elle, le «nous» constitue un indicateur d'interdépendance, ce qui signifie que les partenaires affectent mutuellement leurs pensées, leurs émotions et leurs modèles de conduite.

    Afin de donner du poids à son hypothèse, Mme Robbins et son équipe ont analysé 30 études avec près de 5.300 participants afin de démontrer que les couples qui disaient plus souvent «nous» entretenaient des relations plus fructueuses, et étaient en meilleure santé et plus heureux.

    «En examinant toutes ces études dans leur intégralité, nous sommes parvenus à dresser un tableau plus complet. Le "Nous" est un indicateur d'interdépendance et de positivité générale dans les relations amoureuses», a souligné Alexander Karan, un co-auteur de Mme Robbins.

    Pour rappel, la théorie de l'interdépendance, introduite pour la première fois dans les années 50, met en avant que les partenaires interdépendants sont plus inclusifs dans la façon dont ils pensent, se sentent, se comportent et s'appuient mutuellement pour se soutenir au fil du temps.

    «Dire vous-même ou entendre votre partenaire prononcer le mot "nous" pourrait transformer les modes de pensée des individus pour qu'ils deviennent plus interdépendants, ce qui pourrait conduire à une relation plus saine», a conclu Mme Robbins. 

    Lire aussi:

    «Mon Dieu, il grimpe»: un serpent géant prend à l’abordage un bateau (vidéo)
    Juncker: la sécurité européenne est inconcevable sans la Russie
    Rencontre Kim-Trump: quelle est l’attitude des Américains?
    Tags:
    amour, relations, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik