Sci-tech
URL courte
1260
S'abonner

Des archéologues grecs ont découvert une ancienne tombe non pillée et renfermant de nombreux objets antiques au cimetière mycénien d'Aidonia, à Némée.

Une chambre funéraire, datant de la période mycénienne (environ 1650-1400 av. J.-C.) et dont les dimensions font environ six mètres, a été mise au jour au cimetière mycénien d'Aidonia dans le Péloponnèse, a annoncé dans un communiqué le ministère grec de la Culture et des Sports.

D'après les archéologues chargés des fouilles, l'entrée et l'intérieur de la tombe présentent des similitudes avec les tombes à voûtes de taille moyenne datant de la même époque, à savoir quatre grandes fosses recouvertes de plaques mégalithiques.

D'après le communiqué, les sépultures contenaient des pièces de vaisselle en terre cuite et des amphores arborant un décor symbolique, inspirés de la flore et du monde marin.

Des couteaux, des dagues et des épées en cuivre ont également été retrouvés à l'intérieur, ainsi que de nombreuses têtes de flèches en cuivre, en obsidienne et en pyrite. Les archéologues ont également découvert des bijoux, des boules provenant de diverses matières premières, des épingles et d'autres objets précieux.

Selon le ministère, la tombe a été «réutilisée» à la fin de la période mycénienne (environ 1400-1200 av. J.-C.), les sépultures trouvées directement sur le sol de la tombe datant d'une époque postérieure à celle du début de la période mycénienne.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
fouilles, archéologie, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook