Sci-tech
URL courte
17299
S'abonner

L'administrateur de la NASA a exprimé l’envie de travailler en coopération avec la Russie sur la création d’une station spatiale autour de la Lune. D’après lui, les États-Unis ne pourraient organiser un système de transport entre la Terre et la Lune sans la Russie.

D'après l'administrateur de la NASA Jim Bridenstine, l'agence américaine voudrait que Roscosmos se joigne au projet américain de station spatiale autour de la Lune.

«Tout cela demande de nous la coopération internationale. Et nous voudrions que Roscosmos soit engagé dans tout cela», a déclaré Jim Bridenstine lors d'un discours tenu dans la bibliothèque scientifique de l'université d'État Lomonossov de Moscou où il a parlé des projets concernant les recherches autour de la création d'une station spatiale lunaire. 

Selon lui, les États-Unis ne sont pas capables de résoudre le problème de l'organisation d'un système de transport entre la Terre et la Lune sans la Russie.

«Nous coopérerons avec la Russie […] concernant la Lune, Mars et les autres coins lointains de l'Univers», a ajouté Jim Bridenstine.

En septembre 2017, Roscosmos et la NASA avait signé un mémorandum de coopération portant sur la construction de la station orbitale lunaire The Gateway. Puis, les États-Unis avaient proposé à la Russie de fabriquer un sas pour cette station mais en se basant sur les standards techniques américains et adapté au scaphandre américain. Ce rôle n'avait toutefois pas satisfait la Russie.

Le président de Roscosmos avait déclaré que la Russie ne consentirait pas à participer au projet de station spatiale autour de la Lune sous les conditions américaines. En 2022, le premier module devait être envoyé vers la Lune.

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
La Russie livre à 15 pays de l’Avifavir, son médicament contre le Covid-19
Défense russe: al-Nosra a tenté de percer des positions syriennes, des pertes parmi les militaires
Tags:
coopération, modules spatiaux, station spatiale, science, espace, NASA, Holding spatial russe Roscosmos, Univers, Lune, Terre, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook