Ecoutez Radio Sputnik
    Dinosaure

    Un squelette découvert dans le désert de Gobi, les archéologues indiquent son origine

    © AFP 2018 Arno Burgi
    Sci-tech
    URL courte
    0 82

    Des os provenant d'un énorme dinosaure ont été découverts dans le désert de Gobi en Mongolie, dans le cadre d'un projet de recherches mené conjointement par des scientifiques japonais et mongols. Les chercheurs supposent qu'il pourrait s'agir d'un dinosaure ornithopode d'environ 17 mètres de long.

    Un squelette fossilisé, qui aurait appartenu à un dinosaure sauropode, a été découvert dans une couche géologique datant du Crétacé supérieur, il y a environ 70 millions d'années, a annoncé mercredi l'Université des sciences d'Okayama.

    Selon l'Université, il s'agit de l'un des plus grands squelettes fossiles jamais retrouvés en Asie dans une telle couche géologique.

    L'Université a également indiqué que l'équipe conjointe avait retrouvé dans le désert l'une des plus grandes empreintes de dinosaures bipèdes fossilisées découvertes jusqu'à présent. Les empreintes en question mesurent 85 centimètres sur 1,15 mètre.

    Cette empreinte de plus d'un mètre de large aurait probablement été laissée par un dinosaure ornithopode d'environ 17 mètres de long, plus grand que le Tyrannosaurus rex, un dinosaure bipède carnivore d'environ 12 mètres de long.

    La découverte
    © Photo. Royal Saskatchewan Museum/R.C. McKellar
    Le squelette du dinosaure retrouvé est composé d'os situés de la hanche jusqu'à la base de la queue, représentant 30 à 40% de tout le corps. Un fémur qui est épais et aussi long de 1,55 mètre fait partie des ossements retrouvés. Cela indique que la créature était très grande et avait un corps épais.

    Il est extrêmement rare qu'un tel ensemble d'os de sauropodes soit découvert dans un seul fossile, selon Shinobu Ishigaki, professeur à l'Université d'Okayama.

    Le Pr. Ishigaki et ses collègues ont mené cette étude conjointement avec l'Institut de paléontologie et de géologie de l'Académie des sciences de Mongolie entre les mois de juillet et septembre.

    Lire aussi:

    Quand la découverte de nouvelles empreintes de dinosaures cause «un véritable choc»
    Les restes d’un «dinosaure» récemment décédé déroutent les scientifiques
    Le plus grand dinosaure du Japon reconstitué et présenté
    Tags:
    science, archéologie, dinosaures, Université des sciences d'Okayama, Mongolie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik