Ecoutez Radio Sputnik
    Salt

    Saler ou ne pas saler? Un élément dangereux détecté dans le sel alimentaire

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    2145

    Désormais vous y réfléchirez à deux fois avant de saler un plat, et pour cause: 90% du sel de table contient des microparticules de plastique, selon une nouvelle étude coordonnée par Kim Seung-Kyu, professeur à l’université nationale d’Incheon et Greenpeace Asie de l’Est.

    Près de 90% des marques de sel analysées dans le monde entier contiennent des microplastiques, indique une nouvelle étude dirigée par Kim Seung-Kyu, professeur à l'Université nationale d'Incheon (Corée) et Greenpeace Asie de l'Est, et publiée dans la revue scientifique Environmental Science & Technology.

    Après avoir analysé 39 marques de sel, provenant de 16 pays et couvrant 6 continents, les chercheurs ont découvert quelles marques asiatiques ont une teneur en microplastiques parmi les plus élevées. Les plus hautes concentrations de plastique ont été enregistrées dans les sels provenant d'Indonésie.

    Quant au danger qu'une telle teneur représente pour la santé humaine, cette étude démontre qu'un adulte consomme en moyenne environ 2.000 microparticules de plastique par an en ingérant du sel.

    Récemment, des scientifiques canadiens ont pourtant démenti les effets néfastes du sel sur l'homme. Après avoir analysé les résultats des examens d'urine et de la tension artérielle de plus de 90.000 personnes vivant dans 18 pays, ils affirment qu'une consommation modérée de sel contribue à améliorer le fonctionnement du système cardio-vasculaire.

    Lire aussi:

    Le sel, néfaste aussi pour le cerveau
    Voilà à quoi aboutit une consommation excessive de sel
    Des microplastiques découverts dans les selles humaines: une cause de cancer?
    Tags:
    plastique, sel
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik