Ecoutez Radio Sputnik
    la Terre

    Une nouvelle catastrophe pourrait mettre en cause l’avenir de la Terre

    CC0 / Andrew-Art
    Sci-tech
    URL courte
    12158

    Une nouvelle étude de chercheurs américains a révélé que la disponibilité d’azote pour les plantes de la Terre diminuait à mesure que le climat se réchauffait.

    Des chercheurs du Centre pour les sciences de l'environnement de l'Université du Maryland ont constaté que les changements globaux actuels, notamment le réchauffement climatique et l'augmentation du taux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère, entraînaient une diminution de la disponibilité d'un élément nutritif essentiel pour les plantes terrestres.

    Cela pourrait affecter la capacité des forêts à absorber le dioxyde de carbone depuis l'atmosphère et réduire ainsi la quantité d'éléments nutritifs disponibles pour les animaux qui mangent à leur tour les plantes. Les résultats de leur recherche ont été publiés dans la revue Nature Ecology & Evolution.

    «Même si le taux de dioxyde de carbone dans l'atmosphère est stabilisé à des niveaux suffisamment bas pour atténuer les impacts les plus graves du changement climatique, de nombreux écosystèmes terrestres souffriront du manque d'azote», a expliqué Andrew Elmore, co-auteur de l'étude.

    Pour donner du poids à leur hypothèse, les chercheurs ont étudié une base de données sur la composition chimique des feuilles de centaines d'espèces collectées dans le monde de 1980 à 2017 et ont découvert une tendance globale témoignant d'une diminution de la disponibilité d'azote partout dans le monde. En outre, ils ont constaté que la plupart des écosystèmes terrestres, telles que les forêts et les terres non traitées aux engrais, devenaient de plus en plus oligotrophes, disposant de trop peu d'éléments nutritifs.

    «Si l'azote est moins disponible, cela pourra éventuellement réduire la productivité de la forêt. C'est ce que nous appelons l'oligotrophisation», a expliqué M. Elmore.

    L'azote est essentiel pour la croissance et pour le développement des plantes. Sur le sol de la forêt, les microbes décomposent des matières organiques telles que les feuilles tombées et libèrent ainsi de l'azote. L'arbre récupère cet azote pour synthétiser des protéines et grandir.

    Lire aussi:

    Et si l’eau n’était pas le seul élément à l’origine de la vie extraterrestre?
    Des scientifiques révèlent un danger inattendu du pergélisol
    Les scientifiques ont mesuré pour la 1e fois la «capacité pulmonaire» de la Terre
    Tags:
    changements, climat, États-Unis, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik